BFM Business

La Poste rachète un pionnier du recommandé électronique

La Poste veut reconvertir d'anciens hôtels de poste en résidence pour seniors dans 14 villes moyennes.

La Poste veut reconvertir d'anciens hôtels de poste en résidence pour seniors dans 14 villes moyennes. - Pascal Pavani-AFP

Avec le rachat se la start-up AR24, la Poste tente de diversifier son activité.

La filiale de services numériques du groupe la Poste, Docaposte, a racheté la start-up AR24, pionnière du recommandé électronique en France, a-t-elle annoncé jeudi. AR24, une start-up comptant 23 salariés implantée à Paris et Strasbourg, a été la première entreprise à proposer un service de lettres recommandées électroniques reconnu par la réglementation européenne.

Confrontée à une baisse structurelle du courrier, la Poste (26 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019) fait feu de tout bois pour parvenir à diversifier ses activités. Son bras droit numérique Docaposte, spécialisé dans les services numériques de confiance (digitalisation des bulletins de salaire, coffre-fort numérique, hébergement de données de santé, signature électronique...) a reçu pour objectif d'atteindre 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2023, par la croissance organique et via des acquisitions.

Développer le recommandé numérique

Docaposte avait notamment annoncé en décembre l'acquisition du groupe de services informatiques Softeam (150 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1.400 collaborateurs). Le rachat d'AR24 par Docaposte vise à développer notamment le recommandé numérique, qu'AR24 a développé pour une clientèle professionnelle - les notaires notamment - mais qui n'a pu encore se développer dans le grand public, faute de solution d'identité numérique suffisamment forte pour supporter l'enjeu du recommandé.

"La mise en place d'une solution de réception des lettres recommandées électroniques d'AR24 au moyen de l'identité numérique La Poste" fait partie des projets que le rachat va permettre de développer, selon un communiqué commun des deux entreprises.

P.L avec AFP