BFM Business

Wall Street finit la semaine en hausse

-

- - Bryan R. Smith / AFP

Wall Street a terminé la semaine dans le vert et l'indice S&P 500 a frôlé son record grâce à des résultats trimestriels globalement positifs et un optimisme modéré sur le front commercial. Les Bourses européennes terminent globalement en hausse.

Le Dow Jones a progressé de 0,57%, à 26 958,06 points. Le Nasdaq a pris 0,70%, à 8 243,12 points. L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,41%, à 3 022,55 points, échouant à seulement quelques points de son plus haut historique atteint fin juillet. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a gagné 0,7%, le Nasdaq est monté de 1,9% et le S&P 500 s'est apprécié de 1,2%.

La place new-yorkaise a été rassurée par les résultats encourageants de plusieurs entreprises cotées. Amazon a certes déçu jeudi soir, plombé par le coût exorbitant de son service de livraison en 24 heures et la chute de son bénéfice net, mais le groupe a limité la casse à Wall Street, en ne perdant que 1,09% vendredi.

Intel a en revanche grimpé de plus de 8% vendredi après avoir fait part jeudi de résultats largement supérieurs aux attentes et avoir relevé ses objectifs financiers pour le quatrième trimestre. Même tendance pour Visa, qui a fait mieux que prévu, et qui est monté de 0,96%.

Parmi les autres valeurs, Facebook est monté de 0,81%. Le réseau social a annoncé vendredi le lancement d'un fil d'actualités, en partenariat avec plusieurs dizaines d'organes de presse, dont le Wall Street Journal, le Washington Post ou encore les chaînes ABC et Fox News.

Boeing a perdu 1,37%, suite aux derniers éléments d'enquête mettant en cause le système de commandes de vol du 737 MAX lors du crash d'un appareil au large de l'Indonésie en 2018. De son côté, Citigroup a progressé de 1,2%. La banque a nommé jeudi soir au poste de numéro 2 Jane Fraser, qui pourrait à terme devenir la première femme à diriger une grande firme de Wall Street. 

General Motors s'est apprécié de 2,6%. Les salariés américains syndiqués du groupe ont approuvé vendredi un accord salarial qui met fin à la plus longue grève chez le constructeur automobile depuis 50 ans.

Près de 40% des entreprises du S&P 500 ont déjà fait part de leur bulletin de santé trimestriel. Le groupe de médias et de télécommunications AT&T et Alphabet, la maison mère de Google, font partie des groupes qui se plieront à cet exercice en début de semaine prochaine.

Les investisseurs ont par ailleurs semblé encouragés par une annonce du représentant américain au Commerce, indiquant qu'une partie de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine était sur le point d'être finalisée.

La semaine prochaine, la cote new-yorkaise devrait être rythmée par une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale et par le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis. La Fed pourrait décider d'abaisser ses taux directeurs, pour la troisième fois cette année, afin de soutenir l'économie américaine face au ralentissement de la croissance mondiale.

Les Bourses européennes globalement dans le vert

De leur côté, les Bourses européennes ont terminé globalement en hausse vendredi, le marché digérant une série de résultats d'entreprises, tout en gardant un oeil sur l'actualité liée au Brexit.

Les 27 pays de l'Union européenne ont repoussé vendredi une décision sur la durée du report du Brexit à la semaine prochaine donnant plus de marge au Premier ministre britannique Boris Johnson pour obtenir des élections anticipées. Les investisseurs garderont également un oeil sur la décision de la Fed mercredi.

Ainsi, la Bourse de Paris a gagné 0.67% vendredi. Du côté des valeurs, le groupe de luxe Kering a terminé en tête du CAC 40, à +8,74%, porté par des ventes frôlant les 4 milliards d'euros au troisième trimestre. La lanterne rouge revient à l'éditeur de jeux vidéos Ubisoft qui termine à -16,18%, après une révision à la baisse de ses objectifs.

Du côté des indices, outre Londres qui est resté quasi-stable, à -0,05% et Bruxelles qui a cédé 1,04%, les autres ont fini en hausse: Francfort 0,17%, Milan 0,36%, Madrid 0,41%, Lisbonne 0,16%, la Bourse suisse 0,90% et Amsterdam 0,25%.

Sandrine Serais avec AFP