BFM Business

Vente aux enchères éclair pour l'iPad du pape

-

- - -

Une tablette qui a appartenu au pape François a été adjugée mardi 14 avril pour 30.500 dollars. Pour cette somme, l'heureux a en plus obtenu un certificat officiel émanant du Vatican.

Le pape François fait vendre pour la bonne cause. Mardi 14 avril, un iPad ayant appartenu au premier des fidèles a été vendu aux enchères en Uruguay, pour la modique somme de 30.500 dollars.

L'enchère a été bouclée en à peine 10 minutes. Argenté et blanc, l'appareil, portant au dos l'inscription gravée "Sa Sainteté François", a été acheté par un homme d'affaires argentin qui a fait son offre par téléphone, a précisé une porte-parole de la maison d'enchères Castells, située à Montevideo. Son identité n'a pas été révélée.

Internet "un cadeau de Dieu"

Le pape argentin avait utilisé cet iPad pendant un an et demi selon les médias locaux, avant de l'offrir à un prêtre uruguayen, qui en a ensuite fait don à une école locale. Cette dernière avait décidé de le vendre aux enchères pour financer son projet éducatif et visait à l'origine un prix de 40.000 dollars.

Le prix de départ a finalement été ramené à 20.000 dollars au début de la séance d'enchères mardi. L'iPad a été vendu avec un certificat officiel du Vatican qui mentionne son origine et le fait que le pape en a fait don. On se souvient que le pape François avait qualifié internet de "cadeau de Dieu", dans un communiqué publié en janvier 2014.

Il prévenait néanmoins que l'usage abusif des réseaux sociaux pouvait isoler les utilisateurs de leur famille et de leurs amis. Ce n'est, par ailleurs, pas la première fois que le Pape, qui a à plusieurs reprises critiqué les dérives du capitalisme, vend l'un de ses objets aux enchères.

L'an passé, sa Harley Davidson avait ainsi été vendue pour une somme plus conséquente de 241.500 euros à Paris. Cette moto, offerte au pape en 2013, n'avait jamais été conduite par François. La produit de la vente a été consacré à la rénovation d'un foyer d'accueil pour les sans-abris à Rome.

J.M.