BFM Business

Valls ouvre les bras aux touristes chinois

Participant aux festivités du Nouvel an chinois à Paris, le Premier ministre a adressé "une déclaration d'amour" à la Chine. Et à ses touristes, dont la fréquentation est en plein essor en France.

En cette année de la chèvre, Manuel Valls poursuit son opération séduction auprès de la Chine. Participant aux festivités du Nouvel an chinois dans le XIIIe arrondissement de Paris, ce dimanche 22 février, le Premier ministre a tenu à témoigner tout son affection envers le pays.

"Je suis optimise dans la relation entre la Chine et la France, entre les dirigeants, entre les acteurs économiques, entre les peuples", a-t-il déclaré devant plusieurs journalistes lors de l'événement.

"Je pense à tous ces touristes qui viennent visiter notre pays, et désormais avec beaucoup plus de sécurité, avec un accueil de grande qualité. Donc je dis à tous les Chinois 'bienvenu en France, bienvenue à Paris'", a-t-il poursuivi.

Un bond de +23%

De fait le tourisme chinois est en plein essor. En 2013, 1,7 million de touristes chinois se sont ainsi rendus en France, selon une étude de la DGCIS datant de l'an dernier.

Si ce chiffre reste modeste au regard du nombre d'Allemands (13 millions) ou de Britanniques (12,6 millions), il était toutefois en très forte croissance par rapport à 2012 (+23%). Il s'agissait tout simplement de la plus forte progression pour un pays donné. Sur une plus large période, le nombre de touriste chinois en France a doublé, entre 2009 et 2013.

5 millions de touristes chinois en 2020

Au-delà du tourisme, Manuel Valls avait déjà fait "une première déclaration d'amour" à la Chine, fin janvier dernier, lors d'une visite diplomatique.

"C’est le message que je n’aurai de cesse de passer pendant ces trois jours de visite : la France est ouverte à la Chine. Il faut plus d’investissements chinois, plus de touristes chinois, plus d’étudiants chinois. Les investissements chinois sont les bienvenus en France et la France facilitera pleinement les investisseurs et les investissements chinois dans notre pays", avait-il alors déclaré lors d'une conférence commune avec son homologue chinois Li Keqiang. A cette occasion, l'exécutif avait indiqué vouloir attirer 5 millions de voyageurs chinois d'ici à 2020 en France, mais aussi 50.000 étudiants.

Julien Marion