BFM Business

USA : après le shutdown, le défaut de paiement ?

-

- - -

Alors que l’administration américaine est toujours paralysée, une autre menace se dessine : le plafond de la dette américaine doit être relevé pour le 17 octobre. Sinon, les Etats-Unis pourraient voir le coût de leur dette augmenter.

Les Etats-Unis, la nouvelle Grèce ? Nous en sommes encore loin, mais Barack Obama fait planer la menace du défait de paiement. Mardi, le président américain a appelé à la fin du « shutdown », rappelant qu’il y avait assez de démocrates et républicains pour adopter la loi permettant de relancer l’administration fédérale. « A chaque fois que nous faisons ces choses, notre réputation dans le monde en pâtit. Nous avons l'air de ne pas savoir où nous allons », a martelé Barack Obama. Mais si le blocage actuel a obligé la fermeture de nombreuses administrations fédérales, le pire pourrait être à venir : le relèvement du plafond de la dette doit se faire avant le 17 octobre prochain, au risque de voir les coûts d’emprunt du pays grimper en flèche. Un défaut de paiement qui serait « bien pire » que la situation actuelle.
Pour se montrer rassurant, Barack Obama a tout de même affirmé que les Etats-Unis « ont toujours payé leurs factures et le feront de nouveau ».

Plus d’informations sur BFMBusiness.com

Le titre de l'encadré ici

|||SPECIAL RETRAITES : Poser toutes vos questions à notre expert, en cliquant ici

M. Chaillot avec BFM Business