BFM Business

Un journaliste de Reuters tué dans les heurts à Bangkok

BFM Business

BANGKOK - Un caméraman de Reuters a été tué samedi à Bangkok dans les violents affrontements entre militaires thaïlandais et manifestants de...

BANGKOK (Reuters) - Un caméraman de Reuters a été tué samedi à Bangkok dans les violents affrontements entre militaires thaïlandais et manifestants de l'opposition.

Hiro Muramoto, ressortissant japonais employé à Tokyo par Thomson Reuters, a reçu une balle dans la poitrine et a été transféré à l'hôpital Klang, où son décès a été constaté, a annoncé le directeur de l'hôpital, le docteur Pichaya Nakwatchara.

"Je suis terriblement attristé par la mort de notre collègue Hiro Muramoto dans les heurts de Bangkok", a déclaré David Schlesinger, rédacteur en chef de Reuters.

"Le journalisme peut être une profession terriblement dangereuse lorsque ceux qui tentent de dire au monde ce qui se passe se jettent au coeur de l'action. Toute la famille Reuters est en deuil après cette tragédie."

Muramoto filmait les affrontements dans le secteur de Rajdumnoen Road lorsque des militaires ont ouvert le feu avec des balles de caoutchouc et des gaz lacrymogènes, ainsi qu'avec des balles réelles tirées en l'air.

Selon le directeur, la balle qui a tué le cameraman est ressortie dans son dos et il n'a pas été possible d'en déterminer le type.

Selon un porte-parole de l'armée, certains manifestants étaient armés de pistolets et jetaient des cocktails Molotov et des grenades en direction des soldats.

Le vice-gouverneur de la capitale thaïlandaise avait annoncé la mort de Quatre soldats et quatre civils dans ces heurts, et 521 personnes blessées.

Jason Szep. Gregory Schwartz pour le service français