BFM Business

Qui pour diriger la Fed?

Janet Yellen, l'actuelle vice-présidente de la Réserve fédérale américaine, fait figure de favorite pour succéder à Ben Bernanke.

Janet Yellen, l'actuelle vice-présidente de la Réserve fédérale américaine, fait figure de favorite pour succéder à Ben Bernanke. - -

Après le retrait surprise de Larry Summers, qui est le mieux placé pour devenir patron de la Fed? A priori, ce lundi 16 septembre, tout semble se jouer entre un tout petit nombre de candidats.

Larry Summers a jeté l'éponge. L'ancien conseiller économique de Barack Obama a retiré sa candidature dimanche 15 septembre, pour remplacer Ben Bernanke qui quittera la présidence de la Fed en janvier 2014. Les spéculations n'en sont que plus vastes ce lundi 16 septembre.

Janet Yellen, la vice-présidente de la Fed, fait, à l'heure actuelle, figure de favorite. Son nom a été évoqué par Barack Obama. Elle pourrait ainsi devenir la première femme de l'histoire à prendre les rênes de la banque centrale américaine.

A 67 ans, cette native de Brooklyn connaît bien la Fed pour y avoir passé la plus grande partie de sa carrière après l'obtention de son doctorat d'économie. Après un passage à la Maison Blanche comme conseillère économique en chef de Bill Clinton, elle est devenue présidente de la Réserve fédérale de San Francisco avant d'être nommée en avril 2010 par Barack Obama auprès de Ben Bernanke.

Un soutien du Sénat qui pourrait jouer en sa défaveur

Elle bénéficie de soutiens au Sénat, contrairement à Larry Summers, qui a dû retirer sa candidature précisément parce que certains sénateurs de l'aile gauche du parti démocrate faisaient campagne contre lui en raison de sa proximité avec Wall Street. Une popularité qui pourrait toutefois jouer en sa défaveur si le président américain décidait de s'imposer et de montrer qu'il ne cède pas à l'aile gauche de son parti.

Dans ce cas, il pourrait faire appel à Donald Cone, l'autre nom évoqué pour remplacer Ben Bernanke. Celui qui fut vice-président de la Fed de 2006 et 2010 constituerait un choix politique, avec des conséquences économiques. Les marchés considèrent en effet Janet Yellen comme la candidate la plus favorable à une intervention puissante de la Fed en faveur de l'économie américaine. D'où l'euphorie de ce lundi sur les marchés financiers.

Reste également quelques jokers, dont Tim Geithner, l'ancien secrétaire général au Trésor américain, qui a la faveur de Barack Obama mais qui a déclaré n'être pas intéressé par ce poste. Une autre hypothèse, évoquée par l'entourage de l'ancien président des Etats-Unis George W. Bush, est celle d'un troisième mandat de Ben Bernanke, l'actuel président de la Fed.

Jean-Bernard Cadier et Sabrina Quagliozzi et correspondants à New York