BFM Business

Pourquoi les Etats-Unis sont un peu moins compétitifs

Le dollar a progressé ces derniers mois

Le dollar a progressé ces derniers mois - Bay Ismoyo - AFP

La compétitivité des coûts de l'industrie manufacturière américaine s'est réduite comparée à celle de l'Allemagne, du Japon ou encore de la France.

Les Etats-Unis perdent un peu de leur avance. Le net renchérissement du dollar ces derniers mois a entamé la compétitivité du pays par rapport à d'autres économies exportatrices, selon une étude du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG) parue jeudi.

"La hausse du dollar face à l'euro et à d'autres devises durant l'année écoulée a réduit la compétitivité de coûts de l'industrie manufacturière américaine comparée à celle d'économies comme l'Allemagne, la France, le Japon, l'Australie et le Brésil, mais les Etats-Unis gardent un avantage en coûts très significatif" par rapport à ces pays, selon l'étude du BCG.

Globalement la France, le Canada et l'Australie sont les pays qui ont vu les plus gros progrès de compétitivité face aux Etats-Unis durant l'année écoulée. La baisse de l'euro a par ailleurs permis à deux pays, la République tchèque et la Pologne, d'avoir des coûts manufacturiers désormais inférieurs à ceux des Etats-Unis.

Les Etats-Unis gardent leur avantage

Néanmoins, cela n'empêche pas que "les Etats-Unis restent l'un des endroits où les coûts de fabrication sont les plus bas dans le monde développé", souligne un des auteurs de cette étude, Harold Sirkin, cité dans un communiqué. Parmi les avantages des fabricants américains, BCG cite des gains de productivité qui compensent les augmentations de salaires, et la chute précipitée du coût de l'énergie, et en particulier du gaz naturel.

Par ailleurs, "depuis la mi-2014, les avantages en coûts de fabrication de la Chine, de la Corée du Sud, de l'Inde et du Mexique se sont considérablement réduits par rapport aux pays européens et au Japon, mais pas par rapport aux Etats-Unis car leurs devises sont restées relativement stables face au dollar", indique encore cette étude.

D. L. avec AFP