BFM Business

Pour Janet Yellen, il n'y a pas de bulle sur les marchés

Janet Yellen s'est dit déçue de ne pas avoir été reconduite à la tête de la Fed.

Janet Yellen s'est dit déçue de ne pas avoir été reconduite à la tête de la Fed. - Brendan Smialowski- AFP

La présidente sortante de la banque centrale américaine a reconnu que les valorisations "sont en général élevées" sur les marchés. Elle incite les investisseurs américains à "rester prudents dans leurs placements".

Janet Yellen quitte ses fonctions à la tête de la Banque centrale américaine ce samedi. Elle sera remplacée à partir de lundi par Jerome Powell. Elle s'est exprimée vendredi sur la chaîne de télévision PBS.

"Je ne veux pas caractériser ce que nous voyons actuellement sur les marchés de +bulle+", a estimé Janet Yellen. "Mais je dirais que les valorisations sont en général élevées", a-t-elle estimé en incitant les investisseurs américains à "rester prudents dans leurs placements". Des paroles prononcées avant de savoir que Wall Street allait perdre près de 666 points à la clôture vendredi, soit plus de 2,5%, sa plus forte chute depuis juin 2016.

Alors que la Bourse américaine a gagné quelque 30% depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, elle a connu vendredi une chute alors que des indicateurs économiques ont fait état d'une accélération de la hausse des salaires ce qui pourrait inciter la banque centrale à remonter ses taux plus vite qu'elle ne l'anticipait.

"Déçue" de ne pas avoir de deuxième mandat

Évoquant l'économie américaine, Janet Yellen a estimé que "les choses ont l'air d'aller très bien", se félicitant notamment du marché de l'emploi avec un taux de chômage à 4,1%, au plus bas depuis 17 ans "et des salaires semblant augmenter un peu plus vite".

Interrogée sur le fait que le président Donald Trump ne l'avait pas renommée pour un deuxième mandat de quatre ans, Janet Yellen, 71 ans, s'est dite "déçue". "J'aurais aimé pouvoir faire un deuxième mandat et je l'ai indiqué clairement. Donc je dirais que j'étais déçue" de ne pas être reconduite, a-t-elle confiée, s'exprimant pour la première fois sur le sujet. Nommée en 2014 par le prédécesseur de Donald Trump, le démocrate Barack Obama, Janet Yellen, également une démocrate, s'est vue préférer Jerome Powell, un républicain comme Donald Trump.

La rédaction avec AFP