BFM Business

Pétrole : La demande atteindra un pic en 2040

-

- - -

Les voitures électriques et le développement de carburants plus propres réduiront la demande de pétrole plus fortement que prévu d’ici 2040, mais le monde court toujours le risque d’une pénurie si les investissements dans la production sont insuffisants.

La demande mondiale de pétrole ne devrait pas atteindre son pic avant 2040, indique ce mardi l’Agence internationale de l’Energie (AIE) dans son rapport annuel sur les perspectives du marché.

Selon le scénario central de l’AIE, la demande devrait augmenter d’environ un million de barils par jour (bpj) en moyenne chaque année jusqu’en 2025 puis ce rythme de hausse se stabilisera à 250 000 bpj jusqu’en 2040, année qui verra la demande culminer à 106,3 millions de bpj.

« Dans ce scénario, la demande en 2040 a été révisée à la hausse de plus d’un million de barils par jour par rapport aux perspectives de l’an dernier, en raison notamment de la croissance plus rapide à court terme et des changements apportés aux politiques américaines en matière d’efficacité énergétique », explique l’agence dans son 2018 World Energy Outlook.

L’agence estime qu’il y aura environ 300 millions de véhicules électriques sur les routes d’ici 2040, une prévision inchangée par rapport à l’an dernier. Mais elle s’attend maintenant à ce que ces véhicules réduisent la demande mondiale de 3,3 millions de bpj, au lieu d’un impact estimé à 2,5 millions de bpj dans le rapport de 2017.

« Les mesures d’efficacité (énergétique) auront un impact encore plus important : l’amélioration de l’efficacité du parc de voitures non électriques permettra d’éviter plus de neuf millions de bpj de demande de pétrole en 2040 » écrit l’AIE. Mais nous n'y sommes pas encore...