BFM Business

Pékin "ne restera pas les bras croisés pendant que Huawei se fait massacrer" avertit son patron

Le logo de Huawei.

Le logo de Huawei. - AFP

Le géant chinois des télécoms redoute une "catastrophe" pour les chaînes d'approvisionnement mondiales dans le cas où Pékin viendrait à prendre des mesures de rétorsion aux sanctions américaines contre Huawei.

L'escalade de tensions se poursuit entre Pékin et Washington. L'administration Trump, qui soupçonne depuis plus d'un an, le numéro deux mondial du smartphone d'espionnage potentiel au profit de Pékin, avait déjà interdit l'an dernier aux entreprises américaines de commercer avec lui.

Depuis, Washington fait également pression sur les autres pays en vue de les dissuader de recourir aux services de Huawei pour leur équipement en réseaux 5G, la cinquième génération de l'internet mobile.

Or le gouvernement américain pourrait poursuivre sur cette lancée. Selon la presse américaine, la Maison Blanche pourrait être amenée à adopter d'autres mesures punitives contre le groupe chinois.

Massacre à l'américaine?

Ce que le PDG de Huawei, Eric Xu, redoute. "Je pense que le gouvernement chinois ne restera pas les bras croisés pendant que Huawei se fait massacrer sur la planche à découper", a-t-il averti à l'occasion d'une conférence de presse.

Si cela devait être le cas, "je pense que le gouvernement chinois prendrait aussi des mesures de rétorsion", a-t-il, par ailleurs, estimé. Soulignant que si "la boîte de Pandore" venait à s'ouvrir, cette guerre commerciale pourrait donner lieu à "une destruction catastrophique de la chaîne d'approvisionnement mondiale - et Huawei ne sera peut-être pas seul à être détruit", a-t-il averti.

JCH avec AFP