BFM Business

Moteurs essence : Mazda veut devenir le champion de l'efficacité

La nouvelle Mazda 3, dévoilée à la fin du mois, sera équipée du Skyactiv X, un des moteurs thermiques les moins polluants du marché.

La nouvelle Mazda 3, dévoilée à la fin du mois, sera équipée du Skyactiv X, un des moteurs thermiques les moins polluants du marché. - Toru YAMANAKA / AFP

Un moteur 100% essence qui émet autant (sinon moins) de CO² que les meilleures hybrides du marché ? C'est le pari que le Japonais Mazda veut relever avec son moteur Skyactiv X.

Alors que se prépare le Salon Automobile de Los Angeles, qui ouvrira ses portes le 30 novembre prochain, chacun fourbit ses armes pour séduire un public californien féru de high-tech et d'automobiles toujours plus propres. Toyota d'ailleurs, doit y présenter la nouvelle génération de sa Prius, la voiture emblématique de la technologie hybride depuis bientôt 20 ans.

Mais la surprise pourrait venir d'un constructeur pourtant très peu cité parmi les innovateurs du moment en matière de voiture propre, le Japonais Mazda. Ce dernier est sans doute l'un des plus en retard en matière d'électrification de sa gamme, ne proposant aucun modèle hybride ni électrique, malgré la croissance fulgurante de ces technologies chez tous les grands constructeurs mondiaux.

Optimisation maximale du moteur thermique

Et ce n'est sans doute pas le sujet de Mazda dans l'immédiat. Certes, le groupe prépare quelques projets d'hybridation légère, épaulé par Toyota, pour satisfaire aux réglementations antipollution à travers le monde. Mais Mazda reste avant tout un des grands spécialistes de l'innovation en matière de moteurs essence, aussi bien en termes de recherche de l'efficacité que de réduction de la consommation. Et le Japonais en est convaincu : il y a encore un potentiel immense en matière d'optimisation des moteurs classiques, avant même de parler d'électrification.

Cette recherche continue a amené Mazda à développer des quantités de solutions technologiques qui sortent des sentiers battus, que le constructeur est d'ailleurs le seul à avoir expérimentées sur des automobiles de production, comme le plus petit V6 du monde (Mazda MX-3), les moteurs à «Cycle Miller» (Xedos) et moteurs rotatifs Wankel (Mazda RX-8).

Un moteur essence... qui fonctionne comme un diesel

Mais le nouveau programme de recherche de Mazda, Skyactiv, lancé il y a quelques années, est sur le point de donner naissance à plusieurs modèles qui vont sans doute établir de nouvelles références en termes d'efficacité thermique.

Le premier d'entre eux, qui va être présenté à Los Angeles, la nouvelle génération de Mazda 3 (sa berline moyenne, disponible dès l'année prochaine), sera équipé du nouveau moteur Skyactiv X. Un moteur d'une cylindrée de 2 litres, que Mazda teste depuis quelques mois avec succès sur différentes pistes d'essais à travers le monde. Son mécanisme, très complexe sur les plans mécanique et électronique, reprend quelques aspects du fonctionnement du moteur diesel. 

Forte baisse des émissions de CO²

Il s'agit de comprimer si fort le mélange air-essence dans les cylindres qu'il s'enflamme de lui-même. Une combustion rendue plus facile, très contrôlée électroniquement et qui au final se traduit par un meilleur rendement. En clair, une moindre consommation de carburant et moins d'émissions de CO².

Mazda parle d'une consommation autour des 6L/ 100 km, un niveau très correct pour une voiture d'une puissance de quasiment 200 chevaux. Et surtout avec des émissions de CO² qui pourraient même tomber autour des 50g/km ! Une Toyota Prius de dernière génération, bien moins puissante et pourtant hybride, est à 70g/km...

Intérêt intact du moteur thermique

Un gain spectaculaire en termes d'efficacité qui place d'entrée de jeu ce moteur thermique Mazda sur les standards les plus avancés des voitures hybrides haut de gamme allemandes, Audi et BMW en tête. Si l'on imagine une hybridation électrique, même légère, qui pourrait épauler un tel moteur, on pourrait arriver dans les prochaines années à des niveaux de consommation et d'émissions records.

Preuve sans doute que le moteur thermique modernisé garde tout son intérêt sur le marché. Et si Mazda transforme l'essai commercialement avec sa nouvelle gamme, il marquera un point essentiel dans la course à l'efficience automobile.