BFM Business

Marée noire en Louisiane après le naufrage d'une plate-forme

Une plate-forme pétrolière a sombré jeudi au large de la Louisiane après avoir brûlé pendant 36 heures. Onze personnes sont portées disparues et les autorités américaines s'emploient à présent à contenir une marée noire "importante", selon la garde-côte.

Une plate-forme pétrolière a sombré jeudi au large de la Louisiane après avoir brûlé pendant 36 heures. Onze personnes sont portées disparues et les autorités américaines s'emploient à présent à contenir une marée noire "importante", selon la garde-côte. - -

HOUSTON - Une plate-forme pétrolière a sombré jeudi au large de la Louisiane après avoir brûlé pendant 36 heures, faisant 11 disparus et provoquant...

HOUSTON (Reuters) - Une plate-forme pétrolière a sombré jeudi au large de la Louisiane après avoir brûlé pendant 36 heures, faisant 11 disparus et provoquant une marée noire que les autorités américaines s'emploient à contenir.

La plate-forme, sur laquelle travaillaient 126 personnes, a disparu de la surface de l'eau dans la matinée, à 70 km environ de la côte de Louisiane, dans le golfe du Mexique.

Sur les 126 personnes travaillant à bord quand une explosion s'est produite mardi soir, déclenchant un incendie, 115 ont pu être évacués, dont 17 blessés qui ont été hélitreuillés jusqu'aux hôpitaux de la région de la Nouvelle-Orléans.

Les opérations de recherche se poursuivaient jeudi dans la zone mais un responsable des garde-côtes a déclaré que la probabilité de les localiser diminuait d'heure en heure.

L'opérateur de la plate-forme, le groupe Transocean, basé à Zoug, en Suisse, a indiqué que des témoignages de l'équipage rescapé suggéraient que les onze disparus aient été dans l'incapacité d'évacuer la plate-forme en feu.

On ne sait si la plate-forme a touché le fond marin, à 1.500 mètres de profondeur, ni la quantité de pétrole qui s'est échappé de ses cuves. Des bouées flottantes, des avions chargés de produits dispersants sont prêts à contenir et nettoyer la nappe qui s'étend sur huit kilomètres et pourrait devenir, selon la garde-côte, une marée noire "importante".

Un petit sous-marin téléguidé, utilisé couramment dans l'industrie, a été envoyé sur le site pour déterminer l'état de la plate-forme, qui s'enfonce de 4.000 mètres sous le fond marin.

Bruce Nichols et Anna Driver, Jean-Stéphane Brosse pour le service français