BFM Business

Le Venezuela ne veut plus vendre ses matières premières en dollars

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, préfère désormais le yuan chinois, le yen japonais, le rouble russe ou la roupie indienne au dollar américain. (image d'illustration)

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, préfère désormais le yuan chinois, le yen japonais, le rouble russe ou la roupie indienne au dollar américain. (image d'illustration) - Federico Parra - AFP

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a l'intention de vendre pétrole et métaux dans des devises autres que le dollar.

"J'ai décidé de commencer à vendre pétrole, gaz, or et autres produits en de nouvelles devises, dont le yuan chinois, le yen japonais, le rouble russe ou la roupie indienne, entre autres", a déclaré Nicolas Maduro, le chef de l'État vénézuélien, dans un entretien à la télévision. "Une économie libérée du système impérialiste américain est possible", a-t-il insisté.

Les dernières sanctions américaines visant le régime de Caracas interdisent aux banques américaines de commercialiser de nouveaux bons du trésor émis par le gouvernement vénézuélien ou la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA.

Cela afin de "priver la dictature de Maduro d'une importante source de financement lui permettant de maintenir son pouvoir illégitime", avait précisé un communiqué de la Maison Blanche. Nicolas Maduro avait alors qualifié cette mesure de blocus économique et financier. 

A.M. avec AFP