BFM Business

Le Salon automobile de Genève 2021 annulé pour cause de coronavirus

Le Salon de l'automobile de Genève en mars 2019

Le Salon de l'automobile de Genève en mars 2019 - Fabrice COFFRINI / AFP

Le grand salon automobile, déjà annulé cette année, est une nouvelle fois victime de l'épidémie. Sondés, une majorité de constructeurs ont d'ores et déjà indiqué qu'ils renonçaient à être présents.

Double peine pour le salon automobile de Genève. Après l'annulation de son édition 2020 qui devait avoir lieu en mars dernier, les organisateurs ont annoncé ce lundi que l'édition 2021 serait également annulée. Encore une fois, c'est l'épidémie de coronavirus qui justifie cette décision. Cette fois les raisons sont moins sanitaires que financières.

Dans un communiqué, le Comité et le Conseil de Fondation du Salon International de l'Automobile indiquent avoir "renoncé à organiser une manifestation en 2021 pour des raisons évidentes: suite à un sondage, la majorité des exposants a indiqué qu'elle ne participerait probablement pas à une édition 2021 et qu'elle favorisait une prochaine édition en 2022".

En outre, expliquent les organisateurs, "il n'est pas certain que la situation sanitaire permette l'organisation d'un événement regroupant plus de 600.000 visiteurs et 10.000 journalistes au printemps prochain".

Le communiqué indique également que les organisateurs envisagent de vendre le Salon au Palais des Expositions et des Congrès de Genève (Palexpo).

500 à 600.000 visiteurs

C'est encore une fois un coup dur pour la ville suisse. Le salon de Genève rassemble en effet 500.000 et 600.000 visiteurs sur deux semaines. C'est également un coup dur pour ce type de salons en général qui attirent de moins en moins les constructeurs.

Avant l'édition 2020, 17 marques majeures manquaient déjà à l’appel dont Jaguar Land Rover, plusieurs marques du groupe PSA Ford ou encore Nissan. L'épidémie de coronavirus semble avoir simplement accéléré une tendance structurelle.

En effet, de plus en plus de constructeurs les délaissent pour privilégier les lancements maison selon leur timing, non selon les calendriers des salons. 

Cette annulation est la dernière d'une longue liste: le Mobile World Congress (Barcelone) dans la téléphonie mobile, l'E3 (Los Angeles) dans les jeux-vidéos ou encore le Salon du Livre (Paris) n'ont ainsi pas eu lieu cette année.

Olivier Chicheportiche avec AFP