BFM Business

Le faux tweet d'AP a fait perdre 136 milliards de dollars à Wall Street

Les marchés financiers sont toujours en émoi après le mini krach boursier du 23 avril dernier.

Les marchés financiers sont toujours en émoi après le mini krach boursier du 23 avril dernier. - -

Le piratage du compte Twitter de l'agence de presse américaine, le 23 avril dernier, avait brusquement fait chuter les marchés. Même si tout est rentré dans l'ordre, la catastrophe virtuelle est maintenant chiffrée.

Wall Street se remet à peine de sa frayeur du 23 avril. Ce jour-là, une onde de choc secouait les marchés américains, l’espace de quatre petites minutes. Un mini krach boursier avec, pour origine, le piratage du compte twitter d’Associated press (AP).

Celui-ci, en annonçant un attentat à la Maison Blanche à ses deux millions d’abonnés, avait semé un vent de panique. Au total, la capitalisation boursière de Wall Street a donc chuté de 136 milliards de dollars (105 milliards d’euros), selon Le Monde. Une manne virtuelle rapidement récupérée, une fois le canular dévoilé.

Plus de peur que de mal, donc. Mais les marchés auront peut-être perdu une grande partie de leur crédibilité, qui est, elle, difficilement estimable.

Y.D.