BFM Business

Le déficit commercial américain explose

-

- - Jim Watson - AFP

Le déficit commercial américain a bondi l'année dernière, réalisant sa plus forte hausse depuis 2009-2010.

Dans des États-Unis dirigés depuis un an par le très protectionniste Donald Trump, le déficit commercial a bondi en 2017. Il a crû de 12,1% à 566 milliards de dollars, a annoncé ce mardi le département du commerce. C'est sa plus forte hausse depuis 2009-2010.

Sans l'excédent des services, le déficit commercial atteint 810 milliards (+7,6%). Ces données sont publiées alors que l'administration Trump a fait de la réduction du déficit commercial une de ses priorités.

Pour les seuls biens, le déficit a aussi atteint l'an passé un niveau record avec la Chine à 375,2 milliards, ce qui pourrait conforter le président américain de poursuivre ses représailles commerciales à l'encontre de Pékin.

Des importations record en provenance de Chine

Les États-Unis ont également enregistré un niveau record de leurs importations de biens en provenance de 47 pays dont la Chine (505,6 milliards), le Mexique (314 milliards) et l'Italie (50 milliards).

En 2017, les importations de boissons et d'aliments (137,8 milliards), de biens d'investissements (640,6 milliards), d'accessoires et de pièces automobiles (359 milliards) ainsi que les biens de consommation courante (602,2 milliards) ont tous atteint des niveaux record, note le département du Commerce.

Dans le même temps, les États-Unis ont enregistré un niveau record de leurs exportations à destination de 29 pays dont le Mexique (243 milliards), la Chine (130,4 milliards) et le Royaume-Uni (56,3 milliards).

Pour le seul mois de décembre, le déficit commercial des biens et services s'est inscrit en progression de 5,35% à 53,1 milliards, une hausse supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur 52,3 milliards.

N.G. avec AFP