BFM Business

Le déficit américain devient la première préoccupation des investisseurs

BFM Business

La crise en Europe est-elle terminée ? En tout cas, les investisseurs sont désormais plus nombreux à se dire principalement préoccupés par le déficit public américain (35 %) que par la crise de la zone euro (33%). C’est le résultat d'une enquête Bank of America-Merrill Lynch publiée le 18 septembre. C'est la première fois depuis plus d'un an et demi que les problèmes de financement des Etats européens n'arrivent pas en tête des inquiétudes du monde des affaires.

BFMbusiness et AFP