BFM Business

La Suède renonce à taxer la finance

La Suède renonce à taxer la finance.

La Suède renonce à taxer la finance. - SVEN NACKSTRAND / AFP

Longtemps envisagée, la mesure visant à taxer le secteur financier a finalement été abandonnée par le gouvernement suédois. À la place, les cotisations maximales sur le fond de garantie des dépôts et résolution devraient être augmentées.

Le gouvernement suédois a renoncé samedi à taxer la finance, une mesure qui faisait l'unanimité contre elle au sein du secteur financier. À sa place, l'exécutif, associant sociaux-démocrates et Verts, a annoncé vouloir augmenter les cotisations maximales sur le fond de garantie des dépôts et résolution de 0,09% à 0,125%. "Cela représente 3 milliards de couronnes (environ 313 millions d'euros) d'ici 2018 et 6 milliards de couronnes d'ici 2019, ce qui renforce l'épargne financière de l'Etat", a dit le ministre des marchés financiers Per Bolund, lors d'une conférence de presse.

Ce fonds, auquel les banques en Suède contribuent depuis la crise financière de 2008, est prévu pour amortir le coût d'éventuels sauvetages d'institutions financières par les contribuables. Leur cotisation, qui varie en fonction du montant de leurs actifs et de leur profil de risque, a rapporté 3,4 milliards de couronnes en 2016.

En 2015, le gouvernement avait annoncé vouloir mettre fin à l'absence de TVA sur les activités du secteur financier qu'il voyait comme un avantage fiscal. Il avait nommé un comité d'experts pour examiner comment y parvenir qui avait recommandé une taxe équivalant à 15% de la masse salariale qui aurait pu rapporter à l'État jusqu'à 700 millions d'euros par an, une proposition abandonnée samedi.

P.L avec AFP