BFM Business

La Slovénie, prochain maillon faible de la zone euro?

La Slovénie a vu son endettement public progresser de 8 points de PIB en un an

La Slovénie a vu son endettement public progresser de 8 points de PIB en un an - -

Le pays inquiète de plus en plus les marchés et ses voisins européens, même si le sujet n' est pas officiellement abordé lors de l'Eurogroupe, de ce vendredi 12 avril. La Slovénie fait face à d'importantes difficultés sur son secteur bancaire.

L'Eurogroupe se réunit, ce vendredi 12 avril à Dublin. Officiellement la situation de la Slovénie ne devait pas être abordée, même si le pays inquiète de plus en plus ses partenaires européens.

D'ailleurs le ministre des Finances slovène doit rencontrer ce 12 avril des représentants de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Mécanisme européen de stabilité. La Slovénie pourrait être, après Chypre, le prochain maillon faible de la zone euro.

Le pays est confronté à une crise bancaire qui inquiète les marchés. Les trois principales banques du pays croulent sous les "actifs pourris".

Les marchés mettent la pression

Les besoins de recapitalisation sont évalués à plusieurs milliards d'euros. Une situation quasi-intenable pour ce petit pays de 2 millions d'habitants, touché par la récession et qui a vu sa dette publique bondir de 8 points en seulement un an.

Pour l'instant, le gouvernement slovène ne compte pas demander d'aide financière à l'Union européenne. L'Exécutif doit présenter un plan pour restaurer son système bancaire et assainir les finances publiques.

Selon l'OCDE, la Slovénie a encore les moyens de redresser la barre toute seule, si elle s'y prend assez vite. Les investisseurs, eux, sont moins confiants : la Slovénie a de plus en plus de mal à lever des fonds sur les marchés et ses taux d'intérêts à 10 ans s'approchent dangereusement de la barre des 7%.

Simon Tenenbaum