BFM Business

La police panaméenne perquisitionne les locaux de Mossack Fonseca

Le siège de Mossack Fonseca a été encerclé par les forces de l'ordre de Panama.

Le siège de Mossack Fonseca a été encerclé par les forces de l'ordre de Panama. - AFP- Ed Grimaldo

"Une dizaine de jours après les révélations sur le scandale des Panama Papers, les autorités panaméennes ont réagi en envoyant des policiers au siège social et dans d'autres locaux du cabinet d'avocats spécialisé dans la création de sociétés offshore."

"En ce moment sont menées une perquisition, une inspection visuelle et une fouille au siège de la société Mossack" dans la capitale panaméenne, a fait savoir dans la nuit le ministère public du Panama.

La police panaméenne s'est rendue dans les locaux de Mossack Fonseca le 12 avril, la société étant au cœur du scandale d'évasion fiscale dit des "Panama Papers". Ce cabinet d'avocats créait des sociétés offshore pour des milliers de clients à travers le monde. Outre le siège social, d'autres locaux ont également été perquisitionnés.

Saisie au Pérou

Les autorités fiscales du Pérou ont perquisitionné lundi la filiale du cabinet à Lima pour y saisir des documents, tandis qu'à San Salvador, la police a saisi du matériel informatique la semaine dernière.

Peu de temps avant la perquisition, le président du Panama, Juan Carlos Varela, a demandé au gouvernement français de "reconsidérer" sa décision de l'inclure à nouveaux sur la liste des paradis fiscaux, faute de quoi, son pays exercera des mesures de représailles "diplomatiques". Pour rappel, le 8 avril, la France avait annoncé qu'elle replacerait en 2017 le petit pays latino-américain sur la liste des paradis fiscaux dont elle l'avait retiré en 2012 et demanderait à l'OCDE d'en faire autant.

A.R. avec AFP