BFM Business

La fortune de l'équipe de Trump pourrait dépasser les PIB de 100 pays

Don Emmert - AFP

Don Emmert - AFP - De gauche à droite Betsy DeVos, Donald Trump et Mike Pence, le futur vice-président des États-Unis

Le président élu des États-Unis mène actuellement des entretiens pour composer son administration. Si les noms qui circulent venaient à être confirmés, Donal Trump serait à la tête d'une équipe dont la fortune cumulée serait de 35 milliards de dollars, soit plus que le PIB de la Côte d'Ivoire.

Ce n'est pas une énorme surprise mais l'équipe de Donald Trump à la Maison Blanche ne sera pas un modèle de diversité sociale. Le milliardaire et président élu des États-Unis continue actuellement ses entretiens pour constituer son gouvernement et pioche clairement dans les grandes fortunes.

La semaine dernière, il a notamment confirmé que sa secrétaire à l'Éducation serait Betsy DeVos, une femme d'affaires, grande donatrice du parti républicain. Et surtout belle-fille de Richard DeVos, le cofondateur de l'entreprise de soins et beauté Amway, dont la fortune est estimée à 5,4 milliards de dollars.

Mais au-delà de Betsy DeVos, c'est l'ensemble de l'administration Trump qui pourrait être composée de multimillionnaires. Selon la presse américaine, Harold Hamm, un magnat du pétrole dont le patrimoine est évalué à 15,3 milliards de dollars, est pressenti pour être secrétaire à l'Énergie. L'investisseur Wilbur Ross (2,9 milliards de dollars), pourrait lui prendre le poste au Commerce.

Une équipe à 35 milliards de dollars

On peut également ajouter à cette liste Mitt Romney, l'ex-candidat républicain à l'élection de 2012, qui a fait fortune dans le private equity (la finance spécialisée sur les sociétés non cotées) et dont la fortune est évaluée autour de 250 millions dollars.

Le gérant de Hedge fund Steve Mnuchin (46 millions de dollars), l'ex-maire de New York Rudy Gulliani (45 millions de dollars), dont les noms circulent pour les postes de secrétaire du Trésor et secrétaire d'État (les équivalents des ministres des Finances et des Affaires étrangère), en sont d'autres. Il en est de même pour le chirurgien Ben Carson, qui devrait être nommé secrétaire au Logement et dont la fortune est estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Au total, Politico calcule qu'en ajoutant la fortune prétendue de Donald Trump, l'équipe du président élu aurait une fortune cumulée de 35 milliards de dollars! Quartz s'amuse d'ailleurs à souligner que cette somme est supérieure aux PIB de 100 pays.

La 99e puissance économique

En effet, selon le classement des PIB effectués par la Banque mondiale et qui porte sur 199 états, l'équipe de Trump est coincée entre la république démocratique du Congo (98e avec 35,2 milliards de dollars) et la Bolivie (99e avec 33,2 milliards de dollars). D'autres pays sont derrière comme la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la Libye ou l'Islande.

Reste que ces calculs demeurent spéculatifs dans la mesure où Donald Trump n'a pas encore confirmé la plus grande partie de son administration. Et, comme dit auparavant, Politico prend comme référence pour sa propre fortune les 10 milliards qu'il clame haut et fort. Mais Forbes conteste ces chiffres et avance une estimation de 3,7 milliards de dollars. Le cumul des fortunes de l'équipe de Trump tomberait alors à 28,7 milliards de dollars. Ce qui la placerait tout de même devant les PIB de 95 pays dont l'Estonie ou le Paraguay!

Julien Marion