BFM Business

La Fed n'augmente pas ses taux directeurs, mais c'est pour bientôt

La Fed a décidé ce mercredi de ne pas augmenter ses taux directeurs.

La Fed a décidé ce mercredi de ne pas augmenter ses taux directeurs. - Brendan Smialowski - AFP

La Banque centrale américaine a décidé ce mercredi de laisser inchangé ses taux directeurs. Elle a par ailleurs abaissé de nouveau ses prévisions de croissance pour 2016 et se montre peu optimiste sur le front de l'emploi.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé mercredi les taux d'intérêt inchangés mais souligné que les arguments pour une future hausse s'étaient "renforcés", selon un communiqué du Comité monétaire qui a vu trois membres voter contre la décision.

La Fed a maintenu ses taux d'intérêt au jour le jour entre 0,25% et 0,50%. Trois membres, qui souhaitaient les relever dès à présent ont exprimé leur dissension. Selon les prévisions, une majorité des membres entrevoit une hausse d'un quart de point d'ici la fin de l'année.

Pessimisme sur la croissance

La banque centrale américaine a par ailleurs de nouveau abaissé sa prévision de croissance économique cette année aux Etats-Unis et s'est montrée également légèrement plus pessimiste sur le front de l'emploi. 

Le produit intérieur brut (PIB) américain devrait progresser de 1,8% sur un an au dernier trimestre 2016, soit 0,2 point de moins que ce qui était prévu il y a trois mois, selon les nouvelles projections du Comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed publiées mercredi.

Au deuxième trimestre, l'économie américaine a crû de seulement 1,1% en rythme annualisé. Pour l'année prochaine, la banque centrale américaine maintient en revanche inchangées ses prévisions et continue de tabler sur une accélération de l'activité économique à 2,0%.

Une décrue du chômage... en 2017

Sur le front de l'emploi, la banque centrale se montre également moins optimiste et prévoit désormais un taux de chômage de 4,8% cette année, soit 0,1 point de pourcentage de plus que prévu en juin. La Fed continue en revanche de tabler sur une décrue à 4,6% l'année prochaine. Le taux de chômage aux Etats-Unis s'établit actuellement à 4,9%, proche du plein emploi visé par la banque centrale.

Selon ces nouvelles projections, la Fed revoit également à la baisse sa prévision d'inflation annuelle aux Etats-Unis en 2016, s'éloignant ainsi de son objectif de 2%. Cette année, les prix à la consommation ne devraient plus progresser que de 1,3%, soit une baisse de 0,1 point par rapport aux précédentes prévisions.

Longtemps contrarié par la chute des cours mondiaux du pétrole, l'objectif de la Fed d'une inflation à 2% serait formellement atteint en 2018, selon les projections de la banque centrale.

N.G. avec AFP