BFM Business

La dette des Américains proche de son niveau d'avant crise

La dette des Américains a enflé fin 2016.

La dette des Américains a enflé fin 2016. - Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Selon un rapport de la Réserve fédérale, la dette des ménages américains a fortement augmenté fin 2016, au point de se rapprocher de son pic d'avant la crise de 2008. N'étant pas liée au logement, sa composition est toutefois bien différente.

La dette des ménages américains a enflé au dernier trimestre 2016, se rapprochant de son pic d'avant la crise financière de 2008, selon un rapport de la Réserve fédérale de New York publié jeudi. Les Américains ont ainsi davantage utilisé leurs cartes de crédit (+4,3%), souscrit à plus de prêts étudiants (+2,4%), eu recours à des financements automobiles (+1,9%) et continué à demander des prêts immobiliers (+1,6%).

Au total, l'endettement des ménages a atteint 12.580 milliards de dollars en rythme annuel, augmentant de 226 milliards de dollars (+1,8%) d'octobre à décembre. C'est la plus forte hausse de l'endettement des consommateurs depuis le dernier trimestre 2013, note la Fed qui souligne que son montant total n'est plus qu'à 0,8% en dessous du pic des 12.680 milliards de dollars qu'il avait atteint au 3e trimestre 2008 juste avant l'éclatement de la crise financière.

"La dette des Américains approche de son pic précédent, mais sa composition aujourd'hui est largement différente car elle est tirée par des emprunts qui ne sont pas liés au logement", signale le vice-président de la Fed de New York, Wilbert van der Klaauw faisant la distinction avec l'engouement pour les refinancements immobiliers qui jusqu'en 2008 avaient gonflé la bulle financière et immobilière.

P.L avec AFP