BFM Business

La Chine séduit moins les investisseurs étrangers

Les investisseurs étrangers semblent manquer d'appétit pour la Chine

Les investisseurs étrangers semblent manquer d'appétit pour la Chine - -

Selon les chiffres publiés par Pékin ce mercredi, les investissements étrangers sur le sol chinois se sont contractés de près de 4% en 2012. C’est la première fois depuis trois ans qu’ils n’augmentent pas.

Les derniers indicateurs publiés par le ministère du Commerce chinois ce 16 janvier sont très symboliques. En Chine, les investissements étrangers baissent, tandis que l'argent investi par Pékin à l'étranger augmente.

Faut-il en déduire que la Chine devient moins attractive ? Il est trop tôt pour le dire. Mais en 2012 les investissements directs étrangers ont baissé de 3,7%. C’est une première depuis trois ans.

La Chine délocalise vers le Laos, et le Vietnam

Un élément d’explication peut être que si la croissance est toujours très forte en Chine, elle a ralenti. Mais surtout, les coûts de production deviennent plus élevés. On observe une hausse des salaires dans la plupart des provinces, si bien que des usines commencent à se délocaliser depuis la Chine vers le Laos ou le Vietnam, là où la main-d'œuvre est moins chère.

Cette baisse des investissements étrangers peut également être liée au ralentissement de l'économie mondiale, en particulier de la zone euro, principal client de la Chine.

Dans le même temps, Pékin, qui dispose de monumentales réserves de changes, investit de plus en plus à l'étranger. 77 milliards de dollars ont été placés à travers plus de 4000 sociétés réparties dans 141 pays ! La France tente d'attirer une partie de ces capitaux, notamment à travers la création d'un fond commun franco-chinois qui a vu le jour en septembre dernier…

Mathieu Jolivet