BFM Business

La Chine reste le leader incontesté de l'acier

La Chine produit actuellement 45% de l'acier mondial

La Chine produit actuellement 45% de l'acier mondial - -

Pékin produit actuellement 45% de l’acier mondial. Une étude, paru ce mercredi 12 décembre, rappelle le poids du pays, mais aussi les risques qu’il encourt.

Le marché de l’acier semble morose. ArcelorMittal a plusieurs fois cité la conjoncture en Europe pour justifier la réduction de ses investissements sur ses sites du Vieux Continent. Lundi 10 décembre, le géant allemand de l’acier Thyssenkrupp, l’a démontré un peu plus en publiant une perte annuelle de plus de 4,7 milliards d’euros, et en annonçant qu’il ne versera pas de dividende à ses actionnaires.

Paradoxalement, une étude de l’assureur-crédit Coface, publiée ce mercredi 12 décembre, rappelle que la production mondiale d’acier n’a jamais été aussi élevée. Elle se siute à près de 1,5 milliard de tonnes à fin novembre, soit une hausse de 4,2% par rapport à 2011. Certes, Coface note que la production se stabilise, "afin de freiner la surproduction".

En fait, en un peu plus de 10 ans, un glissement de la production s’est opéré de l’Europe vers l’Asie. Ainsi, 65% de la production est aujourd’hui assurée par ce dernier continent.

Il faut dire que cette zone géographique compte l’acteur majeur: la Chine. A lui seul, l’Empire du Milieu représente 45% de la production mondiale d’acier. Le pays compte également les grandes entreprises du secteur, derrière ArcelorMittal, qui reste le leader incontesté. Hebei Steel Group, Baosteel Group et Whuan Group sont ainsi respectivement les numéros 2,3 et 5 de l’acier en termes de production, selon l’étude de Coface.

Un assainissement nécessaire

Le pays a ainsi connu un taux moyen de croissance de production de plus de 15% depuis 2001. Toutefois, les auteurs de l’étude soulignent que cette croissance entre en phase de stabilisation.

Les aciéristes chinois sont déjà en situation de surproduction. Sur les 684 millions de tonnes d’acier chinois produites en 2011, le pays, malgré son impressionnante demande, ne pouvait en absorber que 624, laissant près de 60 millions à l’export. Et plusieurs signes montrent que les carnets de commande des aciéristes commencent à se contracter.

L’étude souligne aussi la politique monétaire plus restrictive des autorités chinoises depuis le second semestre 2012, qui affecte les conditions de crédits des entreprises et, in fine la demande en acier.

Le secteur de l’acier chinois,très dispersé au niveau des entreprises, devrait alors connaître "une restructuration conduite par l’Etat", explique l’étude. Mais cette dernière souligne aussi que cet assainissement est "nécessaire" car il permettra d’améliorer la qualité de la production et qu "à plus long terme les perspectives du secteur demeurent favorables".

La Chine ne devrait donc pas perdre son fauteuil de leader mondial de l’acier.

Le titre de l'encadré ici

|||Les chiffres clés de la Chine

- 45% de la production mondiale d'acier

- Environ 45% de la consommation mondiale

- En 2011 684 millions de tonnes d'acier produit

- 6 des 10 plus grandes entreprises du secteur au niveau mondial sont chinoises

Julien Marion