BFM Business

La Chine promet "une nouvelle phase d'ouverture" commerciale

Le président chinois Xi Jinping a promis mardi "une nouvelle phase d'ouverture" économique pour son pays.

Le président chinois Xi Jinping a promis mardi "une nouvelle phase d'ouverture" économique pour son pays. - Feng Li - Pool - AFP

Face au risque de guerre commerciale de plus en plus avec les États-Unis, le président chinois Xi Jinping a promis que la Chine allait "entrer dans une nouvelle phase d'ouverture".

Le président chinois Xi Jinping a promis mardi "une nouvelle phase d'ouverture" économique pour son pays, aux prises avec la menace d'une guerre commerciale face aux États-Unis de Donald Trump.

La Chine va entrer dans une nouvelle phase d'ouverture", a déclaré le président chinois lors d'un discours prononcé devant de hauts responsables internationaux au Forum de Boao pour l'Asie, une conférence surnommée le "Davos chinois".

"La Chine ne cherche pas à dégager un excédent commercial", a assuré Xi Jinping, alors que l'énorme déficit des États-Unis vis-à-vis de la Chine -375 milliards de dollars en 2017- est l'un des principaux griefs du président américain à l'encontre de Pékin.

Au moment où Donald Trump menace d'imposer des droits de douane sur 150 milliards de dollars d'importations chinoises, Xi Jinping s'est engagé à ouvrir le marché chinois, à accroître les importations et à protéger la propriété intellectuelle -- autant de demandes formulées à maintes reprises par l'hôte de la Maison Blanche.

Xi Jinping a promis notamment d'abaisser "considérablement" dès cette année les droits de douane sur les automobiles étrangères et "d'autres produits".

Alors que la Chine célèbre cette année le quarantième anniversaire des réformes économiques de Deng Xiaoping, Xi Jinping s'est aussi engagé à ouvrir davantage les entreprises chinoises aux investisseurs étrangers. Le dirigeant a assuré que les promesses d'ouverture des marchés financiers chinois, dévoilées l'automne dernier, seront "matérialisées".

Il a par ailleurs promis un assouplissement des restrictions à la présence de capitaux étrangers dans les entreprises chinoises actives dans les industries automobile, navale et aéronautique - mais sans donner de calendrier.

N.G. avec AFP