BFM Business

L'Onu ne prévoit pas d'accord sur le climat en 2010

Yvo de Boer, chef de la convention cadre de l'Onu sur les changements climatiques, a prédit à l'issue d'une réunion de trois jours à Bonn qu'il n'y aurait pas d'accord sur le climat cette année. /Photo prise le 20 mars 2010/REUTERS/Gerardo Garcia

Yvo de Boer, chef de la convention cadre de l'Onu sur les changements climatiques, a prédit à l'issue d'une réunion de trois jours à Bonn qu'il n'y aurait pas d'accord sur le climat cette année. /Photo prise le 20 mars 2010/REUTERS/Gerardo Garcia - -

par Gerard Wynn et Alister Doyle BONN - Il n'y aura pas d'accord sur le climat cette année, a prédit dimanche Yvo de Boer, chef de la convention...

par Gerard Wynn et Alister Doyle

BONN (Reuters) - Il n'y aura pas d'accord sur le climat cette année, a prédit dimanche Yvo de Boer, chef de la convention cadre de l'Onu sur les changements climatiques, à l'issue d'une réunion de trois jours à Bonn.

Il a estimé que l'accent devait en conséquence être mis sur la mise en place de mesures concrètes pour aider les pays les plus pauvres et pour protéger les forêts.

Cent soixante-quinze pays se sont réunis du 9 au 11 avril dans l'ancienne capitale fédérale pour relancer les négociations sur le climat, après l'échec du sommet de Copenhague en décembre.

Lors de la réunion, les Etats-Unis et Chine, les deux plus gros émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre, se sont opposés sur la stratégie à suivre.

Bon nombre de participants à la réunion ont insisté sur la nécessité de rétablir la confiance entre les riches et les pauvres, mais rares sont ceux qui espèrent que la conclusion d'un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique puisse se faire à la prochaine grande réunion, fin 2010 à Cancun, au Mexique.

"Je ne pense pas que Cancun fournira l'issue finale", a déclaré à Reuters Yvo de Boer, dont le mandat de quatre ans vient à terme en juillet.

IL FAUDRA BEAUCOUP DE RÉUNIONS

"Je pense qu'on pourra peut-être se mettre d'accord à Cancun sur une architecture opérationnelle, mais il faudra davantage de temps pour transformer cela en un traité, si cela est la décision recherchée", a-t-il dit.

"Je pense qu'il nous faudra beaucoup plus de réunions sur le changement climatique avant de parvenir à une solution définitive", a-t-il ajouté.

Washington souhaite qu'en 2010 les discussions soient basées sur l'Accord non contraignant de Copenhague sur la limitation du réchauffement climatique conclu par quelque 120 pays.

Mais Pékin estime que les négociations doivent être basées sur d'autres documents de l'Onu et souligne que le Premier ministre Wen Jiabao a été contrarié à Copenhague par la manière dont les réunions se faisaient par petits groupes.

L'Accord fixe un objectif de limitation du réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius, mais il ne précise pas comment. Il envisage aussi une aide de 100 milliards de dollars par an aux pays en développement.

La semaine prochaine, les Etats-Unis tiendront une séance de travail avec 17 pays représentant plus de 80% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Des délégués ont estimé qu'en 2010, des progrès pourraient être enregistrés sur la réunion de fonds, la protection des forêts qui stockent le CO2 et l'aide à apporter aux pays pauvres pour qu'ils s'adaptent aux changements climatiques tels que la désertification, les inondations et la montée du niveau des mers.

Grégory Schwartz, Nicole Dupont et Pascal Liétout pour le service français