BFM Business

L'OMC juge le repli du commerce mondial au 2e trimestre un peu moins grave que prévu

-

- - AFP

Etant donné les mesures de relance rapidement mises en place par les différents gouvernements, l'OMC a revu à la hausse ses prévisions sur le commerce mondial. Mais le repli restera historique.

La reprise est bien là dans de nombreux pays de la planète, de quoi relancer le commerce mondial un peu plus vite que prévu, estime l'OMC.

Si le repli au deuxième trimestre (période où le virus et les mesures de confinement associées ont touché une grande partie de la population mondiale) sera sans précédent avec -18,5% sur un an, la contraction sera moins grave que prévu grâce à "la réaction rapide des gouvernements", a indiqué l'Organisation mondiale du commerce ce mardi.

"La chute du commerce à laquelle nous assistons aujourd'hui est d'une ampleur inégalée – ce serait en fait la plus forte jamais enregistrée", a déclaré le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo, cité dans un communiqué.

Aller dans le même sens

"Mais il y a quand même un aspect réconfortant important: elle aurait pu être bien pire. C'est une nouvelle véritablement positive, mais nous ne pouvons pas nous permettre de relâcher nos efforts", a-t-il ajouté.

Le patron de l'OMC a estimé que "les décisions mises en oeuvre ont été essentielles pour atténuer le coup porté à la production et au commerce", assurant qu'"elles continueront de jouer un rôle important en déterminant le rythme du redressement économique". 

"Pour assurer une forte reprise de la production et du commerce en 2021, il faudra que les politiques budgétaires, monétaires et commerciales aillent toutes dans le même sens", a-t-il prévenu.

Selon les dernières statistiques de l'OMC, le volume du commerce des marchandises a régressé de 3% en glissement annuel au premier trimestre. 

OC avec AFP