BFM Business

L'Inde entre dans la guerre commerciale

-

- - JIM WATSON / AFP

New Delhi augmente les droits de douane prélevés sur près d'une trentaine de produits américains.

New Delhi riposte. L'Inde va relever ce dimanche les droits de douane prélevés sur près d'une trentaine de produits américains, notamment les noix, les amandes et les pommes. Une mesure de rétorsion décidée après à la décision de Washington de mettre fin aux avantages douaniers de l'Inde.

Le président américain Donald Trump avait annoncé fin mai vouloir rééquilibrer les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Inde. En clair: le traitement commercial préférentiel dont bénéficiait l'Inde dans le cadre du programme GSP, Generealized System of Preference, est purement et simplement suspendu.

Un programme mis en place dans les années 70 et qui concerne plus d'une centaine de pays. Il vise à promouvoir le développement économique des bénéficiaires en éliminant les barrières commerciales sur des milliers de produits. L'Inde en était le plus important bénéficiaire.

Plusieurs mois déjà que les relations sont tendues entre Washington et New Delhi. Les Etats-Unis avaient refusé l'an dernier d'exempter l'Inde des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium. Résultat, l'Inde avait annoncé vouloir relever jusqu'à 120% les droits de douane imposés sur certains produits américains, mais avait repoussé à plusieurs reprises leur mise en oeuvre. Une menace mise à exécution ce dimanche.

Mike Pompeo attendu en Inde dans les prochains jours

Les Etats-Unis ont exporté pour 142,1 milliards de dollars vers l'Inde en 2018, selon certaines estimations. Leur déficit commercial est estimé à 24,2 milliards de dollars, d'après des chiffres officiels.

Des discussions sont prévues dans les prochains jours entre les deux parties. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo doit se rendre en Inde ce mois-ci. Il avait assuré la semaine dernière que les Etats-Unis étaient disposés à ouvrir des discussions avec l'Inde pour résoudre les différends commerciaux entre les deux pays.

Donald Trump et le Premier ministre indien, Narendra Modi doivent également se rencontrer lors du sommet du G20 prévu les 28 et 29 juin à Osaka. Les relations commerciales seront sans aucun doute au menu des discussions.

Sandrine Serais