BFM Business

L’Australie veut créer une loterie pour protéger son patrimoine

À la fin des années 1950, la construction de l'opéra de Sydney avait déjà été financée par une loterie nationale.

À la fin des années 1950, la construction de l'opéra de Sydney avait déjà été financée par une loterie nationale. - Saeed Khan - AFP

Le gouvernement australien envisage de mettre en place une loterie nationale dont les bénéfices serviraient à financer la préservation des patrimoines culturel et naturel.

L’Australie veut mettre ses habitants à contribution pour préserver son patrimoine. Le gouvernement fédéral réfléchit à une façon singulière de lever des fonds en lançant une grande loterie nationale. L’argent récolté servirait à financer des projets de sauvegarde des patrimoines culturel et naturel de l'Australie. En tout, une centaine de sites emblématiques pourraient potentiellement bénéficier de ces fonds, notamment la grande barrière de corail, les parcs nationaux ou encore l’opéra de Sydney.

Le ministre de l’environnement Greg Hunt, porteur du projet, a contesté mercredi tout désengagement de l’État vis-à-vis des politiques culturelles. "Il s’agit de maintenir les budgets fédéraux déjà existants mais d’ajouter une nouvelle source de financement", a-t-il indiqué devant la presse.

Le gouvernement revendique "une pression budgétaire" sur le secteur du patrimoine qui l’oblige à trouver d’autres financements comme le crowdfunding ou des partenariats privés.

L'opéra de Sydney financé grâce à une loterie

La loterie souhaitée par le gouvernement australien s’inspire de l’Heritage lottery fund, un dispositif similaire qui existe depuis 1993 en Grande-Bretagne. L’organisme rattaché au ministère de la culture britannique distribue ainsi chaque année plus de 500 millions d’euros pour des projets culturels ou caritatifs, grâce à des fonds levés par la loterie.

Le ministre de l’environnement australien a chargé un groupe d’experts de réfléchir sur le projet. L’Australie renouerait ainsi avec une pratique utilisée des années 1950. Le pays a déjà eu recours à une loterie nationale pour financer en partie un projet public, la construction de l’opéra de Sydney. Initialement, ce projet prévoyait un budget de 7 millions de dollars australiens, rapidement dépassé.

Le gouvernement de l'époque avait alors lancé une grande loterie, malgré les critiques de l’Église qui dénonçait l’incitation aux jeux d’argent. Entre 1957 et 1986, la vente de 86 millions de tickets avait permis de lever 105 millions de dollars. La construction de l'opéra de Sydney, achevée en 1973, aura finalement nécessité un budget de 102 millions de dollars.

Carole Blanchard