BFM Business

L’Arabie Saoudite va bâtir des villes réservées aux femmes

En Arabie Saoudite, le taux de chômage des femmes est quatre fois plus élevé que celui des hommes.

En Arabie Saoudite, le taux de chômage des femmes est quatre fois plus élevé que celui des hommes. - -

Une ville à vocation industrielle va être construite l'an prochain dans l'est de l'Arabie Saoudite. Ce projet urbain vise à encourager le travail des femmes, sans déroger à la loi islamique.

Des chaînes de production entièrement féminines dans des usines dirigées par des femmes. Le tout bâti tout près de zones résidentielles, car en Arabie Saoudite, seuls les hommes ont le droit de conduire. Voilà le projet urbain des autorités saoudiennes, rapporté dimanche par The Guardian.

Le gouvernement va céder au rabais des terrains aux femmes d'affaires qui veulent y établir une entreprise. L’objectif est d’attirer 50 projets industriels, avec, à la clef, des milliers d'emplois dans le textile, l'agro-alimentaire et la pharmacie.

Le gouvernement est pris en étau entre la loi religieuse et la nécessité économique. En effet, faire travailler les femmes est devenu un enjeu dans ce pays largement dépendant de la main d'œuvre étrangère.

Seulement 15% des travailleurs saoudiens sont des femmes

Parmi les travailleurs saoudiens, seuls 15% sont des femmes. Ainsi, le taux de chômage les concernant est quatre fois plus élevé que chez les hommes. Il faut dire que les entreprises qui veulent jouer la carte de la mixité n'ont pas la vie facile: la loi les oblige par exemple à avoir un vigile qui s'assure qu'aucun homme n'entre dans une zone réservée aux femmes. Organiser un entretien d'embauche entre un patron et une candidate est quasiment impossible. Cette séparation des activités selon les sexes conduit parfois à des situations surprenantes: il y a encore quelques mois, seuls les hommes étaient autorisés à vendre des produits cosmétiques et de la lingerie fine.

Ce projet de ville nouvelle permet donc de s'accomoder de certaines contraintes religieuses. Déjà quatre autres projets de cités similaires sont en préparation.

Anthony Morel et BFMbusiness.com