BFM Business

L’administration Trump confirme un gigantesque plan d’investissements

Le vaste plan d'investissements était une promesse de campagne de Donald Trump.

Le vaste plan d'investissements était une promesse de campagne de Donald Trump. - Thimothy Clary - AFP

La secrétaire d’État aux Transports a déclaré mercredi qu’un plan de 1.000 milliards de dollars serait présenté cette année.

L'administration Trump va présenter cette année un plan d'investissements de 1.000 milliards de dollars (929 milliards d'euros) dans les infrastructures aux États-Unis. C'est ce qu'a déclaré la secrétaire aux Transports, Elaine Chao, sans fournir de détails sur le financement de ces projets, rapporte Reuters.

Ce plan va consister en un "programme stratégique et ciblé d'investissements estimé à 1.000 milliards de dollars sur 10 ans", a-t-elle dit lors d'une cérémonie dans les locaux du département des Transports. "Cette proposition ira au-delà des infrastructures de transport, elle concernera aussi l'énergie, l'eau et potentiellement le haut débit et les hôpitaux pour anciens combattants."

Incitations aux partenariats public-privé

Il s'agit du calendrier le plus précis jusqu'à présent sur les intentions du nouveau président américain Donald Trump en matière de modernisation des routes, des ponts, des aéroports, des réseaux électriques et des systèmes de distribution d'eau aux États-Unis.

Elaine Chao a déclaré que ce programme comprendrait des incitations pour des partenariats public-privé, plutôt que simplement de nouveaux fonds. On ignore toutefois les sommes que l'État fédéral pourrait mettre sur la table.

Les projets de Donald Trump de dépenses dans les infrastructures ont suscité dans un premier temps l'enthousiasme des investisseurs, mais ces derniers sont devenus de plus en plus sceptiques sur la capacité du président américain à mettre en oeuvre ce programme dès cette année.

L'indice Dow Jones du secteur des transports a grimpé depuis l'élection de Donald Trump en novembre pour clore à un record le 1er mars. Il est toutefois en recul de 4,3% depuis le début du mois.

Le président américain a de son côté proposé ce mois-ci un budget de 16,2 milliards de dollars pour le département des Transports pour l'exercice fiscal 2018, soit une baisse de 13%.

Y.D. avec agences