BFM Business

Jack Lew, un fidèle d'Obama à la tête du Trésor américain

Jack Lew va devoir s'atteler à un grand défi: trouver un accord au Congrès pour relever le plafon de la dette américaine, déjà crevé

Jack Lew va devoir s'atteler à un grand défi: trouver un accord au Congrès pour relever le plafon de la dette américaine, déjà crevé - -

Barack Obama a annoncé, jeudi 10 janvier, la nomination de Jacob "Jack" Lew au poste de secrétaire du Trésor. Ce dernier va devoir résoudre les problèmes budgétaires et négocier un relèvement du plafond de la dette.

Jacob « Jack » Lew devient le nouveau monsieur Finance de la Maison Blanche. Le président Barack Obama l'a nommé secrétaire au Trésor, en remplacement de Timothy Geithner, jeudi 10 janvier.

Jack Lew avait été directeur du Budget de Bill Clinton avant d’occuper cette même fonction sous Barack Obama, jusqu’en janvier 2012. Il devient alors secrétaire général de la Maison Blanche.

A ce dernier poste, il a probablement donné des motifs de satisfaction au président des Etats-Unis. Pendant que ce dernier sillonnait, en 2012, l’Amérique pour assurer sa réélection, Jack Lew a tenu la Maison Blanche pendant un an, servant loyalement Barack Obama. C’est ainsi une des raisons qui peut expliquer sa nomination.

Ensuite, le choix de Jack Lew traduit un glissement de l’administration Obama I vers l’administration Obama II. Auparavant la priorité, pour le Trésor américain, était de régler la crise financière et les problématiques liées à la réglementation bancaire. Un tâche qui correspondait au profil de son prédécesseur Timothy Geithner, directeur de département au FMI et ancien haut responsable du Trésor.

Crise budgétaire

Mais, désormais, l’administration Obama met le cap sur l’immédiat, c’est-à-dire la crise budgétaire que subissent les Etats-Unis. A la mi-février, le pays devra trouver une solution pour relever le plafond de la dette actuellement à 16 394 milliards de dollars.

Jack Lew sera chargé de mener les discussions pour relever ce plafond. Les négociations s’annoncent évidemment compliqués. Mais le nouveau secrétaire du Trésor a les épaules pour relever ce défi. Il a, effet, beaucoup d’expérience : il a commencé comme attaché parlementaire du président de la Chambre des représentants, a été l'un des adjoints d’Hilary Clinton au département d’Etat, avant de devenir directeur du Budget et secrétaire général de la Maison Blanche.

Juriste plutôt qu’économiste, il a une excellente connaissance des rouages de Washington, que ce soit au Capitol, où siège le Congrès américain, ou à la Maison Blanche.

Jack Lew a toutefois une petite ligne sur son CV qui risque de déranger certains démocrates. Durant la présidence de George W. Bush, il a eu une expérience très courte à la banque Citigroup où il était directeur d’un fonds de fonds alternatif (un hedge fund), de 2006 à 2009.

Ce fidèle de Barack Obama a également planché sur les moyens de réduire la pauvreté. Il a notamment mené un programme pour aider les bas revenus à financer leur facture de chauffage.

Jack Lew s’enorgueillit aussi d’être le dernier patron du budget à avoir quitté son poste avec un excédent budgétaire, de 2%. A ce sujet,Il juge qu’ un niveau de déficit acceptable se situe à 3%.

Benaouda Abdeddaïm et BFMbusiness.com