BFM Business

Guerre commerciale : « La tension que crée Donald Tump nous aide tous »

Invitée sur le plateau de 12H l’Heure H, Laurence Parisot explique que les entreprises françaises commencent à se détourner de la Chine au profit du marché américain. Et Pékin y est pour beaucoup.

Et si Donald Trump avait raison de lancer sa guerre commerciale contre la Chine ? L’impact négatif sur l’économie mondiale est désormais évident mais ce conflit n’est pas uniquement le fruit du président américain, juge Laurence Parisot, ex-patronne du Medef et désormais présidente de la banque américaine Citi. « Les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis sont certes mises en scène avec force par Donald Trump mais c’est quelque chose préparé avant l’administration américaine avant lui » assure-t-elle. « Il y a une bagarre qui est mondiale sur la propriété intellectuelle, sur les avancées technologiques, sur les brevets, sur les aides cachées que l’Etat chinois apporte à ses entreprises. D’une certaine façon, la tension que crée Donald Trump nous aide tous. »

Résultat : « beaucoup d’entreprises françaises se demandent, aujourd’hui, comment se renforcer aux Etats-Unis » explique-t-elle. « La clé aujourd’hui est presque plus vers les Etats-Unis qu’elle ne l’était, il y a encore quelques années, vers la Chine. »

Car au-delà de la guerre commerciale, le marché chinois n’est pas si simple à intégrer. « Beaucoup d’entreprises considèrent que c’est vraiment très difficile de maintenir une certaine rentabilité en Chine alors qu’on voit beaucoup plus d’opportunités du côté des Etats-Unis » souligne Laurence Parisot.

Et d’enfoncer le clou sur Pékin : « Nous aujourd’hui sommes en droit de demander à la Chine de respecter les règles du jeu que nous respectons entre nous.

L’interview complète de Laurence Parisot est à retrouver ici.