BFM Business

Fukushima, une catastrophe plus coûteuse que prévu

Les travaux pour Fukushima sont plus onéreux qu'estimés.

Les travaux pour Fukushima sont plus onéreux qu'estimés. - STR - AFP

Le démantèlement, le dédommagement des riverains et la décontamination de l'environnement devraient coûter plus de 170 milliards d'euros. Deux fois plus que les estimations de la fin 2013.

La réalité dépasse largement tout ce qui avait estimé jusqu'alors. Le coût du démantèlement, des dédommagements des riverains et de la décontamination de l'environnement après l'accident nucléaire de Fukushima dépassera 20.000 milliards de yens (170 milliards d'euros), a indiqué la chaîne publique japonaise NHK, après d'autres médias.

Cela représente environ le double du total estimé fin 2013 par le ministère de l'Industrie (Meti). La compagnie exploitante de la centrale Fukushima Daiichi, Tokyo Electric Power (Tepco), avait initialement indiqué que le démantèlement et les travaux sur le site seuls coûteraient aux environs de 2.000 milliards de yens mais, dans la nouvelle évaluation gouvernementale, le montant est 4 fois supérieur: 8.000 milliards (près de 70 milliards d'euros), selon la NHK. Les mêmes données ont été publiées par le quotidien Nikkei.

Il faudra au moins trois à quatre décennies pour récupérer le combustible fondu dans trois unités et nettoyer les lieux du mieux possible. 

L'État avance l'argent à Tepco

Un comité d'experts mandatés par le gouvernement avait déjà dit en octobre que le coût du démantèlement "dépasserait très largement 2.000 milliards de yens". Ils n'ont officiellement pas donné de chiffres actualisés plus précis depuis, et le Meti non plus, mais pourraient les publier à l'occasion de leur prochaine réunion ce mois-ci. "Les discussions (sur les coûts et la répartition entre les parties prenantes) vont se poursuivre encore l'année prochaine", a indiqué par téléphone à l'AFP un porte-parole du Meti.

Quelque 8.000 à 10.000 milliards de yens sont en outre désormais jugés nécessaires par les mêmes experts pour les dédommagements versés aux habitants de la région, indemnisations dont la part déjà versée avoisine 6.000 milliards de yens. La somme grimpe au fil des mois du fait du nombre important de personnes affectées par le drame.

L'État avance cet argent à Tepco par le biais d'un fonds spécialement créé auquel contribuent aussi les autres fournisseurs d'électricité. La compagnie est censée rembourser ultérieurement les sommes prêtées par le pays, mais l'échéance n'est pas définie.

Les opérations de décontamination des environs du site, également comprises dans la somme totale de plus de 20.000 milliards de yens, pourraient coûter de leur côté 4.000 milliards de yens, bien plus que prévu précédemment, selon les chiffres de la NHK et des autres médias qui ne mentionnent pas leur source.

D. L. avec AFP