BFM Business

Évasion fiscale: un espion suisse arrêté en Allemagne?

Un homme de 54 ans a été arrêté outre-Rhin, soupçonné d'avoir travaillé depuis 2012 pour les services secrets helvétiques. Il aurait été chargé de faire la lumière sur les achats par Berlin de CD contenant des données sur les fraudeurs fiscaux.

Voilà qui ne risque pas d'arranger les relations entre l'Allemagne et la Suisse. Un homme de 54 ans, Daniel M., a été arrêté samedi par la police de Francfort.

Ce quinquagénaire est soupçonné d'avoir travaillé depuis 2012 avec le SRC, le service de renseignement de la Confédération, l'équivalent de la DGSE en Suisse.

Daniel M. aurait ainsi eu pour mission de "faire la lumière sur les procédures de lutte contre l’évasion fiscale, et tout particulièrement sur l’achat des CD volés", selon son avocat Valentin Landmann, rapporte Le Temps. Il aurait notamment dû donner les noms des inspecteurs du fisc allemand qui ont pris part aux opérations.

Un ancien policier

D'après le Sonntagsbild, Daniel M. serait un ancien policier qui a ensuite travaillé pour les services de sécurité d'une grande banque, offrant en parallèle ces services au SRC comme indépendant.

Depuis 2006, les Länder allemands (régions) ont acheté des CD et des clés USB contenant des informations précieuses sur la fraude fiscale, procédé qui fait débat outre-Rhin et a également été une source de tensions entre Berne et Berlin.

Cette affaire survient par ailleurs en pleine campagne pour les élections régionales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, un Land particulièrement actif dans la lutte contre l'évasion fiscale.

Cette région a notamment acheté, depuis 2010, onze CD pour un total de 18 millions d'euros, ce qui lui a permis de récupérer 2,4 milliards d'euros d'arriérés d'impôts et de pénalités. Interrogée sur cette affaire lors d'une manifestation pour le 1er mai à Cologne, Hannelore Kraft, la ministre-présidente du Land, a ainsi affirmé que si ces révélations étaient avérées cela serait "un pur scandale".

J.M.