BFM Business

Et le pays d'Europe où les salaires sont les plus élevés est...

Mieux vaut gagner son salaire en Suisse ou en Autriche qu'en Bulgarie (photo d'illustration)

Mieux vaut gagner son salaire en Suisse ou en Autriche qu'en Bulgarie (photo d'illustration) - Jean-Pierre Clatot - AFP

En moyenne, le salaire annuel brut le plus élevé en Europe est versé en Suisse, devant la Norvège et le Danemark, selon les chiffres de l'Office des statistiques helvétiques publiés ce jeudi 16 juillet.

Ce n'est pas vraiment une surprise. Si l'on en croit une étude publiée ce jeudi par l'Office national des statistiques helvétique c'est en Suisse que les rémunérations sont les plus élevées en Europe.

En 2010, un employé à temps plein dans le secteur industriel ou les services disposait en moyenne d'un salaire brut annuel converti de 63.549 euros, soit 13,8 fois plus que celui versé à un salarié bulgare. La Suisse occupait ainsi le premier rang devant la Norvège (55.370 euros) et le Danemark (51.485 euros), a indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans sa publication "Indicateurs du marché du travail 2015", diffusée jeudi selon l'agence suisse ATS.

Les rémunérations les plus basses parmi les 15 plus anciens membres de l'Union européenne (UE) étaient versées au Portugal (17.193 euros), en Grèce (25.696 euros) et en Espagne (26.621 euros).

En tenant compte des pays ayant adhéré à l'UE depuis 2004, la Roumanie (6.048 euros) et la Bulgarie (4.618 euros) ferment la marche. Toutefois, relève l'OFS, le niveau du salaire annuel brut moyen suisse est aussi influencé par la vigueur du franc suisse.

Afin de comparer des salaires qui traduisent de manière réelle leur pouvoir d'achat, les rémunérations exprimées en monnaie nationale doivent être converties en une devise commune virtuelle appelée "standard de pouvoir d'achat (SPA)".

Avec cette monnaie virtuelle, les salaires helvétiques ne dépassent les salaires bulgares que de 4,3 fois. Exprimées en euros, les rémunérations des employés suisses sont 1,6 fois plus élevées que celles des salariés autrichiens et allemands.

Toujours en euros, les salariés suisses gagnent 1,8 fois plus que leurs salariés français et deux fois plus que les Italiens. Mais en utilisant le SPA, les différences s'amenuisent. Ainsi, par rapport aux Allemands, les Suisses disposent d'une somme 1,2 fois plus élevée. Avec l'Autriche, ce multiplicateur se réduit à 1,3. Les salaires payés en Suisse dépassent de 1,4 et 1,5 fois ceux octroyés aux employés français et italiens, respectivement.

J.M. avec AFP