BFM Business

EADS et BAE Systems pourraient bientôt fusionner

EADS et BAE Systems discutent d'une fusion

EADS et BAE Systems discutent d'une fusion - -

Le groupe d'aéronautique et de défense européen EADS et son concurrent britannique BAE Systems discutent d'une "possible" fusion. Un géant du secteur qui concurrencerait Boeing. 

Le groupe aéronautique européen EADS négocie une fusion avec son concurrent britannique BAE Systems. Les discussions sont arrivées à un stade avancé, mais ne sont pas finalisées et un échec est encore possible, selon Bloomberg.

Les deux parties cherchent une formule permettant de maintenir l'indépendance de BAE au sein du futur groupe, afin de permettre à l'entreprise britannique de continuer de fournir l'armée américaine. Le nouvel ensemble, qui concurrencerait le colosse Boeing, serait détenu à 60% par les actionnaires d'EADS et à 40% par ceux de BAE

EADS verserait 200 millions de livres (250 millions d'euros) de dividende exceptionnel en cas de fusion.

La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne auront une "golden share"

Les Etats français, allemand et britannique disposeront d'une action préférentielle de type "golden share" dans le groupe qui pourrait naître de la fusion.

Les groupes "envisagent d'émettre des actions spéciales dans BAE et EADS à chacun des gouvernements français, allemand et britannique pour remplacer l'action existante au profit du gouvernement britannique dans BAE et le pacte d'actionnaires dans EADS", selon un communiqué.

Diane Lacaze et AFP