BFM Business

Donald Trump lâché par une star de Wall Street

Carl Icahn ne conseillera plus Donald Trump.

Carl Icahn ne conseillera plus Donald Trump. - Mat Szwajkos - AFP

Le milliardaire Carl Icahn, conseiller spécial en charge de la (dé)régulation financière, a annoncé vendredi qu'il renonçait à ses fonctions.

Nouvelle défection dans l'entourage de Donald Trump. Le milliardaire américain Carl Icahn a en effet annoncé vendredi qu'il renonçait à ses fonctions de conseiller pour la régulation financière. Il n'a toutefois pas attribué ce départ aux déclarations du président américain sur les émeutes de Charlottesville.

Carl Icahn, 81 ans, est l'un des financiers les plus réputés de Wall Street. Il avait été nommé en décembre "conseiller spécial" du président Trump en charge de la régulation avec pour mission de "se débarrasser des régulations destructrices d'emplois qui freinent la croissance économique".

Dans une lettre adressée à Donald Trump et publiée sur son site internet, l'investisseur activiste évoque pour expliquer son départ la nomination d'une autre personne, Neomi Rao, comme "administrateur pour les affaires de régulation". Celle-ci a été confirmée par le Sénat à ce poste en juillet.

Icahn assure ne "pas avoir profité de sa position"

Pour rappel, la nomination de Carl Icahn avait été critiquée par les démocrates qui le soupçonnaient de faire avancer dans le cadre de ses fonctions des dossiers dans lesquels il avait un intérêt financier direct, comme celui des règles environnementales s'appliquant aux raffineries de pétrole.

"Contrairement aux insinuations de quelques uns de vos opposants démocrates, je n'ai jamais eu accès à des informations non publiques ou profité de ma position", affirme-t-il dans son message, ajoutant "je ne pense pas non plus que mon rôle constituait un conflit d'intérêt". "Néanmoins j'ai décidé de mettre fin à notre collaboration, avec votre accord, car je ne veux pas que des querelles partisanes assombrissent votre administration ou le travail important de Mme Rao".

Des récentes déclarations de Donald Trump atténuant la responsabilité de groupes d'extrême-droite et suprémacistes blancs lors d'émeutes à Charlottesville (Virginie) le weekend dernier ont provoqué une vive polémique. Le président américain a du dissoudre deux de ses conseils économiques constitués de dirigeants d'entreprises et responsables économiques après que plusieurs d'entre eux aient décidé de les quitter. Carl Icahn ne faisait partie d'aucun d'entre eux.

Y.D. avec AFP