BFM Business

Deutsche Bank accusée d’avoir caché des transactions suspectes impliquant Trump

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs.

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs. - Daniel ROLAND / AFP

Selon le New York Times, la cellule anti-blanchiment du groupe bancaire aurait mis en garde la direction à plusieurs reprises. Deutsche Bank a démenti l’information.

La direction de Deutsche Bank a-t-elle étouffé des soupçons de blanchiment impliquant Donald Trump ? C’est ce que laisse entende le New York Times. Selon le journal américain, une cellule du groupe bancaire, spécialisée dans la détection d'opérations de blanchiment d'argent, a recommandé en 2016 et 2017 que de multiples transactions impliquant des entités juridiques contrôlées par l'actuel président américain et son gendre, Jared Kushner, soient signalées au département du Trésor américain.

Malgré ces soupçons, les dirigeants auraient « rejeté les recommandations de leurs employés » à chaque fois, assure le New York Times. Il faut dire que la banque historique du président américain a prêté dans le passé « des milliards de dollars » aux sociétés contrôlées par Donald Trump et son gendre.

Plainte de Trump contre la banque

Deutsche Bank a rapidement répliqué en démentant formellement les accusations. « À aucun moment, un enquêteur (interne) n'a été empêché de faire remonter une activité potentiellement suspecte » a expliqué un porte-parole de la banque, dans un communiqué transmis à l'AFP. « L’allégation selon laquelle quiconque aurait été muté ou licencié dans le but d'étouffer les soucis relatifs à un client est totalement fausse » insiste le porte-parole.

Donald Trump n’a pas non plus tardé à prendre la parole à travers une série de tweets offensifs. « Le défaillant New York Times continue d’écrire des fausses histoires » affirme le président américain, accusant le journal d’avoir inventé des informations pour le dénigrer. « Chez Deutsche Bank, ils étaient très bons et très professionnels » assure-t-il.

Le mois dernier, la banque allemande a reçu une assignation à comparaitre du Congrès américain qui cherche des documents financiers personnels et commerciaux du président Trump. Pour les empêcher, la famille Trump a décidé de porter plainte contre la banque, fin avril, d'avantage pour protester contre ses opposants démocrates. « Ces assignations visent à harceler le président Donald Trump (…) et à chercher tout élément qui pourrait être utilisé pour lui causer un tort politique » affirme la plainte.