BFM Business

Croissance mondiale : l’OCDE abaisse ses prévisions

-

- - Pexels License

L’organisation table sur une progression de 3,3% de la croissance mondiale cette année, après 3,6% en 2018.

Sans surprise, l’OCDE a abaissé ses prévisions de croissance pour l’année 2019. L'Organisation de coopération et de développement économiques prévoit ainsi 3,3% de croissance en moyenne dans le monde pour cette année, soit 0,2 point de moins que la projection de novembre dernier (après 3,6% en 2018.) Pour 2020, l’OCDE table sur un chiffre un peu supérieur : 3,4% (0,1 point de moins par rapport à la dernière prévision). Pour rappel, le FMI anticipe une croissance mondiale de 3,5% en 2019 et 3,6% en 2020.

Les tensions commerciales, marquées par un nouveau renforcement du protectionnisme économique, pèsent sur l’activité mondiale, tout comme le Brexit qui atteint la confiance de nombreuses entreprises.

Dans les détails, certains pays européens sont particulièrement concernés par ce ralentissement. L’OCDE table sur 1% de croissance pour la zone euro en 2019 (contre 1,8% espéré en novembre dernier) et 1,2% pour l’année prochaine (-0,4 point). Des chiffres largement inférieurs aux projections de la Commission européenne (1,3% en 2019 et 1,6% en 2020).

L’Allemagne et l’Italie en souffrance

Pour l’OCDE, l’Allemagne ne peut espérer qu’une croissance de 0,7% en 2019 et 1,1% en 2020 tandis que l’Italie risque de connaitre la récession (-0,2% en 2019) avant de repartir en 2020 (0,5%). La France s’en tire un peu mieux : 1,3% anticipé en 2019 comme en 2020. Enfin, le Royaume-Uni devrait subir de plein fouet les effets du Brexit : 1% en 2019 et 0,9% en 2020.

Dans ce contexte, l’OCDE appelle la BCE à maintenir ses taux bas pour éviter d’aggraver la situation et appelle même à de « nouvelles mesures bien conçues pour améliorer le financement à long terme du secteur bancaire, si nécessaire. »

Côté mondial, les Etats-Unis amorcent un premier ralentissement : 2,6% en 2019 et 2,2% en 2020. La fin de l’effet de la baisse fiscale, conjuguée à la guerre commerciale, risquent de peser sur la première économie mondiale. Enfin, la Chine, devrait connaitre une croissance de 6,2% en 2019. Un score faible mais en adéquation avec les prévisions de Pékin (entre 6 et 6,5%), qui vient de lancer un plan de relance.

La rédaction avec Reuters