BFM Business

Comment Donald Trump compte "redémarrer l'Amérique"

Déterminé à réduire la facture économique, le président a jugé qu'en raison du ralentissement de la pandémie, "des grandes parties du pays pouvaient songer à rouvrir". Il propose aux gouverneurs des Etats un plan en 3 étapes.

Avec plus de 650.000 cas recensés, les Etats-Unis sont la nouvelle ligne de front de l'épidémie. Avec des pans entiers de l'économie en sommeil, ce sont plus de 22 millions de personnes qui se sont inscrites au chômage au cours des quatre dernières semaines. 

Déterminé à réduire la facture économique, Donald Trump a jugé qu'en raison du ralentissement de la pandémie, "des grandes parties du pays pouvaient songer à rouvrir".

"Sur la base des dernières données, notre équipe d'experts est désormais d'accord pour dire que nous pouvons entamer la prochaine phase de notre guerre, que nous appelons: faire redémarrer l'Amérique", a déclaré le président des Etats-Unis lors de sa conférence de presse quotidienne sur la crise sanitaire à la Maison blanche.

"Dès demain"

"La décision reviendra aux gouverneurs", a-t-il précisé, tout en estimant que certains Etats pourraient "littéralement" entamer le déconfinement "dès demain" mentionnant le Montana, le Wyoming ou le Dakota du Nord, relativement épargnés par rapport à New York ou au New Jersey, qui "vivent un enfer".

Les recommandations fédérales publiées par la Maison Blanche prévoient que les Etats se basent sur un certain nombre de critères précis pour renouer avec le cours de leurs activités en trois étapes.

Elles prévoient un réouverture du pays "prudemment, pas à pas", "Etat par Etat", sur la base de données "vérifiables" sur l'endiguement de la propagation du nouveau coronavirus, a expliqué le milliardaire républicain, qui estime que le pic de la pandémie est probablement "passé".

Il n'a pas donné de calendrier: selon ses recommandations, c'est une fois qu'un Etat voire un comté aura rempli des critères sanitaires précis (diminutions des cas de Covid-19 pendant 14 jours, hôpitaux capables de faire face à l'afflux de nouveaux patients) qu'il pourra commencer à lever les restrictions.

Trois étapes

La première étape du redémarrage préconisé par la Maison Blanche prévoirait la réouverture des restaurants et des salles de sport sous certaines conditions, mais pas des écoles ni des bars.

Le port du masque de protection en public serait "fortement" conseillé, le télétravail devrait rester la règle et les mesures de distanciation sociale seraient maintenues.

Les personnes les plus vulnérables devraient rester confinées et les voyages non-essentiels "minimisés".

Parallèlement, les autorités devraient être en mesure de dépister à large échelle les cas de coronavirus pour éviter une deuxième vague.

Si aucun "rebond" de l'épidémie n'est constaté, la phase deux pourrait s'enclencher, avec notamment une réouverture des écoles et la reprise des voyages.

La levée plus générale des restrictions, mais avec un maintien d'une certaine distanciation sociale, ferait l'objet d'une troisième phase, lorsque l'absence de résurgence de l'épidémie serait confirmée.

Le plan dévoilé par Donald Trump a valeur de guide pour les gouverneurs et ne constitue pas un ordre. Il s'agit en ce sens d'un recul pour le président américain, qui avait répété lundi qu'il avait autorité pour contraindre les Etats à rouvrir leur économie ou à rester fermés, quand bien même cette décision appartient aux autorités locales et non pas fédérales.

OC avec AFP