BFM Business

Chypre réclame 75 millions d'euros pour éviter la faillite

BFM Business

Le trésorier de l'île en grande difficulté financière a assuré lundi 8 avril que sans un apport de 75 millions d'euros en avril, elle serait en défaut de paiement. Les salaires des fonctionnaires et les pensions de retraite ne pourraient être payés, selon Rea Georgiou. Elle indique que les besoins totaux de Nicosie pour le mois s'élèvent à 160 millions d'euros, que ne peuvent couvrir les 85 millions de réserve que détient Chypre.

Dans le cadre du plan de sauvetage décidé entre Chypre et ses partenaires européens, la première tranche d'aide ne sera versée qu'en mai. L'Union européenne, la Banque centrale européenne et le FMI ont accepté de verser 10 milliards d'aide à Nicosie en échange d'une restructuration du secteur bancaire à laquelle contribueront les déposants les plus riches, et de réformes structurelles.

N.G. et AFP