BFM Business

Brexit: la possibilité d'un accord

Michel Barnier, négociateur européen du Brexit

Michel Barnier, négociateur européen du Brexit - THIERRY CHARLIER / AFP

« Je pense que, si nous sommes réalistes, nous sommes capables de parvenir à un accord sur la première étape de ces négociations, à savoir le traité sur le Brexit, dans les six ou huit semaines » a indiqué Michel Barnier qui s'occupe du dossier à l'UE.

L'intensification des discussions autour du Brexit commence à porter ses fruits. Pour preuve, Michel Barnier juge désormais « possible » un accord dans 6 à 8 semaines, après le conseil européen des 18 et 19 octobre mais avant un possible sommet extraordinaire sur le sujet au mois de novembre.

Ces propos tranchent avec ceux du chef de la diplomatie britannique il y a un mois. Jeremy Hunt avait prévenu : « chacun doit se préparer à la possibilité d'un Brexit chaotique sans accord ». Mais entre temps, Londres et Bruxelles ont mis le turbo et ont décidé de négocier en continu.

Du côté britannique, on assure que des « progrès continuent d'être faits » et qu'elle reste « focalisée sur la conclusion d'un accord de divorce en octobre ». Reste à résoudre l'épineux problème de la frontière entre l'Irlande du nord, province britannique, et l'Irlande, membre de l'UE, frontière dont personne ne souhaite le retour.

Delphine LIOU