BFM Business

BP va déployer un dôme de confinement dans les prochains jours

Scientifiques sur la plage de Port Fourchon, en Louisiane, que des résidus de pétrole commencent à atteindre. La compagnie pétrolière BP va déployer "dans les deux prochains jours" un dôme de confinement pour tenter de stopper la fuite de pétrole à l'orig

Scientifiques sur la plage de Port Fourchon, en Louisiane, que des résidus de pétrole commencent à atteindre. La compagnie pétrolière BP va déployer "dans les deux prochains jours" un dôme de confinement pour tenter de stopper la fuite de pétrole à l'orig - -

par Steve Gorman PORT FOURCHON, Louisiane - La compagnie pétrolière BP va déployer "dans les deux prochains jours" un dôme de confinement pour...

par Steve Gorman

PORT FOURCHON, Louisiane (Reuters) - La compagnie pétrolière BP va déployer "dans les deux prochains jours" un dôme de confinement pour tenter de stopper la fuite de pétrole à l'origine d'une marée noire dans le golfe du Mexique, indique un porte-parole de BP.

Un peu plus tôt, le porte-parole de BP avait annoncé à Reuters que le dôme ne serait pas déployé avant la semaine prochaine.

"Le déploiement du dôme est prévu dans les deux prochains jours", a indiqué Jon Pack. "Nous n'avons pas de date définitive", a-t-il ajouté.

La compagnie, propriétaire de la plate-forme qui a coulé le 20 avril après une explosion, avait espéré un moment pouvoir achever jeudi soir la mise en place du dôme, plus petit qu'un premier dont l'installation a échoué précédemment.

Ce dôme doit permettre de colmater la fuite et de pomper une partie du pétrole qui s'écoule à raison de 5.000 barils par jour à 1.500 mètres de profondeur.

BP a prévenu que le succès de l'opération n'était pas garanti en raison des difficultés de manoeuvre à 1.500 m de profondeur et des problèmes posés par les hydrates de méthane, inflammables, qui ont empêché la mise en place du premier dôme.

"Toutes les techniques essayées ou envisagées pour contenir l'écoulement de pétrole sur le fond marin impliquent de grandes incertitudes parce qu'elles n'ont pas été testées dans ces conditions auparavant", a noté la compagnie dans un communiqué.

Sous la pression des autorités américaines, BP essaie de stopper la fuite de pétrole à la fois en recourant au Bloc obturateur de puits - une valve de sécurité installée sur les plates-formes de forage qui n'a pas fonctionné comme prévu lors de l'accident - et au dôme de confinement.

BOULETTES VISQUEUSES

BP est mis en cause, ainsi que Transocean et Halliburton, pour son rôle dans l'explosion et le naufrage qui ont coûté la vie à 11 ouvriers et font peser une menace sans précédent sur l'environnement local.

La compagnie a indiqué jeudi que la fuite de pétrole lui avait coûté 450 millions de dollars jusqu'ici.

Des résidus de pétrole commencent en effet à atteindre les côtes comme à Port Fourchon, principal site d'approvisionnement de l'industrie pétrolière et gazière offshore du golfe du Mexique, situé à la pointe sud-est de la Louisiane.

Des boulettes visqueuses de couleur rouille ont été trouvées sur les plages de la ville mercredi à la tombée du jour et davantage encore jeudi matin.

La police en a récupéré un échantillon pour déterminer si elles proviennent de la marée noire, mais elle s'est refusée dans l'immédiat à tout commentaire.

Des équipes de nettoyage ont également trouvé du pétrole sur les côtes de Whiskey Island, dans la baie de Terrebonne, à l'ouest du delta du Mississippi, de même qu'il y a plusieurs jours dans l'archipel des Chandeleur et à Port Eads, ainsi qu'à Dauphin Island, en Alabama.

Selon les scientifiques, l'écosystème très riche de la région, où l'élevage de crevettes et d'huîtres est crucial pour l'économie locale, souffre déjà et subira de plein fouet la marée noire.

L'agence fédérale océanographique et atmosphérique observe que la nappe de pétrole continue de progresser vers les côtes en raison des vents et des courants et pourrait atteindre dans la semaine le delta du Mississippi et Breton Sound.

Les ports et les voies navigables dans le golfe du Mexique restent ouverts en dépit de la nappe de pétrole qui menace le littoral. Des limitations de vitesse ont néanmoins été imposées aux bateaux à l'embouchure du Mississipi, ce qui provoque un ralentissement du trafic.

Avec Kelli Dugan, Tom Brown, Pascal Fletcher, Victoria Bryan. Grégory Blachier, Marine Pennetier et Philippe Bas-Rabérin pour le service français