BFM Business

Bientôt 19 millions de chômeurs dans la zone euro

En Espagne, le chômage se situe à 26,6% de la population active

En Espagne, le chômage se situe à 26,6% de la population active - -

Le chômage dans la zone euro a une nouvelle fois battu un record pour s’établir à 11,8% de la population active au mois de novembre. L’Espagne et la Grèce sont les deux pays les plus fortement touchés.

C’est un record qui ne cesse d’être battu mais qui n’a pas lieu d’être célébré. Une nouvelle fois, le chômage en zone euro a franchi un plus haut historique, en atteignant 11,8% de la population active au mois de novembre, selon les données publiées ce mardi 8 décembre par l’agence européenne des statistiques, Eurostat.

Ce niveau représente près de 19 millions de chômeurs dans les pays de l’Union monétaire, 18,82 millions pour être exact. Par rapport à octobre, 113 000 personnes sont venues grossir les rangs des agences pour l’emploi nationales. Sur un an, la zone euro compte 2,015 millions de chômeurs en plus par rapport à novembre 2011.

Sur la même période, le nombre de personnes sans emplois a augmenté de 2,012 millions dans l'ensemble de l'Union européenne, pour atteindre 26 millions de chômeurs et 10,7% de la population active.

Autrement dit, le chômage est stable dans les pays non membres de la zone euro alors qu'il augmente dans les pays de l'union monétaire.

L'Espagne et la Grèce sont les plus touchés

Dans le détail, le chômage se stabilise au Danemark à 7,9% de la population active. Le Royaume-Uni a, lui, vu l’emploi légèrement rebondir par rapport à la fin 2011. Les "bons élèves" de la zone euro sont l’Autriche (4,5%), le Luxembourg (5,1%), l’Allemagne (5,4%) et le Pays-Bas (5,6%).

A l’inverse les pays en difficulté de la zone euro sont logiquement ceux où le chômage atteint les pics les plus frappants. Les deux Etats les plus touchés sont l’Espagne et la Grèce. Madrid a ainsi vu le taux de chômage passer sur un an de 23 à 26,6% de la population active. Pour Athènes, ce chiffre a augmenté de 18,9 à 26 % ! Autre pays fragilisé, au point d’avoir récemment fait l’objet d’une aide européenne, Chypre a aussi connu une hausse spectaculaire, de 9,5% à 14%.

La France continue, elle, de se situer dans la moyenne basse, avec un taux de chômage de 10,5% selon Eurostat. Dans l’UE, elle est entourée de la Pologne (10,6%) et de la Slovénie (9,9%). L’Insee s'attend à ce que le chômage dans l’Hexagone culmine vers la mi-2013 à 10,9%.

Julien Marion