BFM Business

Bernard Charlès (Dassault Systèmes): "la France n'est plus dans une situation compétitive"

Bernard Charlès invité de BFM Business ce vendredi 26 avril

Bernard Charlès invité de BFM Business ce vendredi 26 avril - -

Invité de BFM Business, ce vendredi 26 avril, Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes, s'est déclaré satisfait des résultats de son groupe. Mais il s'inquiète de la situation économique de la France.

Bernard Charlès est très confiant. "Dassault Systèmes est capable en 5 ans de doubler sa taille. Et nous tiendront ce plan", a déclaré le directeur général du numéro deux européen du logiciel, invité sur BFM Business ce vendredi 26 avril. 

Le groupe a publié hier, jeudi 25 avril, des résultats très encourageants pour son premier trimestre. Le bénéfice net a progressé de 2% à 73,7 millions d'euros et le chiffre d'affaires a augmenté de 6% à 488,8 millions d'euros. En 2012, Dassault Systèmes avait réalisé une année record en termes de bénéfice net comme de chiffre d'affaires, le premier s'établissant à 334,8 millions d'euros et le second à 2,02 milliards.

Constituer un environnement propice

En revanche, Bernard Charlès est inquiet de la politique économique française. "La France n'est plus dans une situation compétitive. Pas seulement par rapport à des paradis, mais également par rapport à ses voisins européens".

Et il ajoute : "la politique d'entreprenariat pour la filière numérique, ce n'est pas un problème de subvention, c'est un problème de constitution d'un environnement pour l'entrepreneur pour créer de la richesse".

Bernard Charlès a conclu sur une anecdote. "L'augmentation des charges en octobre dernier m'a fait réduire de 400 ingénieurs le nombre d'embauches que j'aurais pu faire en France. 400 personnes qui elles-mêmes auraient créé des emplois, la nounou, la femme de ménage …".

D.L.