BFM Business

Au Canada, les travailleurs francophones ont la cote

Le français est l’une des deux langues officielles du Canada.

Le français est l’une des deux langues officielles du Canada. - Andrej Isakovic - AFP

Le forum Destination Canada se tiendra à Paris les 14, 15 et 16 novembre, et les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes. Il s'agit d'un des nombreux salons mis en place par le gouvernement canadien pour recruter à l'étranger. Et les profils francophones sont particulièrement prisés.

Le Canada poursuit ses efforts pour attirer toujours plus de travailleurs étrangers. Dans un précédent article, nous vous expliquions que ce géant du Nord est le deuxième pays le plus grand du monde derrière la Russie, mais seulement le 39ème le plus peuplé en 2017. Pour y remédier, le pays entend tripler sa population d'ici 2100 pour atteindre 100 millions d'habitants. Pour cela, le Canada mise largement sur l'immigration. Comme le pays veut continuer à faire vivre ses communautés francophones – un enjeu fondamental et historique dans le pays où le français est l'une des deux langues officielles, comme nous vous le racontions dans cet article "Le Canada à la recherche de travailleurs francophones" - les Français ont un avantage.

"Afin d’encourager la venue de francophones, le Canada a notamment mis en place le volet Mobilité francophone qui permet aux francophones d’obtenir un permis de travail facilité pour un poste qualifié dans une province ou un territoire autre que le Québec. Et des points supplémentaires depuis juin 2017 pour les personnes qui font une demande de résidence permanente au Canada via le système Entrée Express et qui sont francophones ou qui ont une très bonne connaissance du français et de l’anglais", nous précise Caroline Guimond, ministre-conseiller responsable des programmes immigration.

Postuler dès aujourd'hui

Le pays met donc régulièrement en place des salons à l'étranger pour recruter des profils qui l'intéressent. Le prochain salon français, Destination Canada, aura lieu à Paris les 14, 15 et 16 novembre et les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes. Pour se faire, il suffit de se rendre sur le site, de s'inscrire et de remplir ses informations personnelles ainsi que son niveau d'anglais et de français et d'envoyer son CV. Ne pourront participer à ce forum que les candidats qui possèdent une invitation. Des offres d'emploi partout au Canada (hors Québec) sont disponibles sur le site.

"Cette année, on compte sur la participation d’au moins six provinces et d’un territoire", énonce Caroline Guimond. Les candidats peuvent donc postuler dès aujourd'hui avant de rencontrer les recruteurs lors de ce salon. "Les candidats sont encouragés à s’inscrire le plus tôt possible afin que leur profil soit accessible aux employeurs", incite Caroline Guimond. Pour les candidats qui ne trouvent pas leur bonheur, pas de panique. Les offres continueront à affluer jusqu'au début du salon. D'ailleurs, certains recruteurs ne se manifesteront qu'en fonction du profil des participants.

Directeur créatif pour jeu vidéo

La ministre-conseiller nous révèle que "l’offre "information et réseautage" du forum mobilité Destination Canada est enrichie avec des ateliers et conférences tout au long de la journée du forum. Plusieurs thèmes importants y seront traités: Entrée express, le marché du travail canadien, l’entrepreneuriat. Chaque province et territoire aura également un temps de parole dédié. De plus, plusieurs ateliers donneront la parole aux personnes s'étant déjà expatriées au Canada". Et elle précise: "Cette année, un atelier spécial 'La Vie en français au Canada' s’ajoute au programme pour souligner les services en français offerts au Canada durant les différentes étapes de la vie".

Par ailleurs, Caroline Guimond nous dévoile que "Côté emploi, il y a beaucoup d’offres dans l’hôtellerie-restauration, la petite-enfance, le transport, le paysagisme et le bâtiment. Il y aussi des postes pour des prothésistes dentaires et des bijoutiers ! Electronic Arts cherche notamment un directeur créatif pour son nouveau jeu vidéo sportif ainsi que des programmeurs". 

L'an dernier, la 12ème édition a été un véritable succès. "Nous avons accueilli 3588 candidats lors de nos forums à Paris et Bruxelles. Et les procédures d’embauche continuent après l’activité. Certains candidats partent avec un statut de résident permanent ou encore un permis de travail ouvert dans la catégorie Vacances-travail d’Expérience internationale Canada. Dans ces cas ils peuvent être embauchés sans aucune autre démarche de la part des employeurs", s'enthousiasme la ministre-conseiller.

Des démarches longues

Mais que les travailleurs français ne se réjouissent pas trop vite, les démarches pour immigrer peuvent aussi être longues et fastidieuses. Il existe plus de 25 catégories d'immigration permanente ou temporaire canadiennes. Et il est souvent difficile pour les candidats de trouver à quels programmes ils sont éligibles. C'est pourquoi deux avocats québécois, Marc-André Séguin et Francis Tourigny, associés chez Exeo, ont eu l'idée de lancer IVA (Immigration Virtual Assistant), un assistant virtuel gratuit, alimenté par l'intelligence artificielle, pour aider les demandeurs.

"L'idée est d'apporter davantage de transparence pour les usagers", nous explique Marc-André Séguin. "Entre les sites privés qui arnaquent, les informations pas à jour, les programmes qui ne s'appliquent pas de la même manière à tous, l'exercice est souvent laborieux. Les gens qui cherchent à démêler tout cela sont souvent au stade embryonnaire de leur projet d'immigrer au Canada. Ils ne veulent pas investir d'argent. Nous les aidons gratuitement à trouver la bonne information".

Le Ceta en faveur des candidats à l'immigration

Le candidat, quel que soit sa nationalité ou son âge, discute quelques minutes avec un chatbot qui lui posera des questions précises sur son projet. En fonction des réponses, ce robot éliminera des informations et l'orientera ensuite vers le bon programme d'immigration. "Le contenu de IVA est suivi par des avocats et recherchistes qui suivent les changements à la réglementation canadienne". Mais attention, tempère Marc-André Séguin, "IVA est un logiciel et à ce titre n'est pas autorisé à offrir des conseils juridiques à proprement parler, car ceci est réservé aux avocats". Ensuite, les candidats pourront poursuivre leurs recherches ailleurs, faire les démarches tout seul ou contacter les avocats d'Exeo.

IVA subit actuellement une très importante mise à jour. En effet, le Ceta est entré en vigueur le 21 septembre dernier et les dispositions sont très intéressantes pour certains ressortissants européens dont les Français. Par exemple, "pour les profils qualifiés (ingénieurs, architectes, …), l'employeur n'a plus besoin de procéder à une étude d'impact sur le marché du travail, une procédure souvent lourde et généralement requise avant l’embauche d’un ressortissant étranger qui confirme qu'il n'existe pas de Canadien qualifié et disponible pour le poste", précise Marc-André Séguin. Dans certains cas, les professionnels indépendants pourront aussi obtenir des permis de travail. Par ailleurs, pour les personnes faisant l’objet de transferts intra-compagnie, l’obtention d’un permis de travail sera également allégée. Les visiteurs d’affaires pourront quant à eux aller au Canada plus facilement et sans permis de travail. Et bonne nouvelle, dans la plupart des cas, le permis de travail est élargi au conjoint, en tout cas pour les Français!

Conseils aux candidats de Destination Canada:

- Inscrivez-vous dès maintenant pour être visible auprès des employeurs canadiens.

- Préparez un CV bilingue en format canadien pour votre inscription et apportez des copies au forum.

- Profitez du forum mobilité Destination Canada pour vous lancer dans la création d’un réseau de contacts canadiens. Sur place, les candidats peuvent rencontrer des représentants de nombreuses provinces et des territoires et d’associations francophones ainsi que de conseillers en employabilité.

- Le forum mobilité Destination Canada est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur les provinces et territoires du Canada, et de découvrir de nouveaux endroits offrant une multitude d'opportunités.

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco