BFM Business

Après Paris, New York lance ses vélos en libre-service

Le vélo reprend tous les codes couleur de Citibank, son principal sponsor.

Le vélo reprend tous les codes couleur de Citibank, son principal sponsor. - -

Une fois n'est pas coutume, les Français auront été précurseurs en installant les vélos en libre-service dans leurs villes. La métropole américaine qui ne dort jamais lance les siens ce 27 mai, les CitiBike.

New York a enfin son Vélib! CitiBike débarque dans une partie de la ville avec un an de retard, ce lundi 27 mai. Le programme ne couvre pour l'instant que le sud de Manhattan et une partie de Brooklyn. Cette semaine, seuls les 10.000 abonnés à l'année peuvent s'en servir pour 95 dollars par an et un peu moins de 10 dollars par jour. Les touristes y auront le droit début juin.

Pour la ville, c'est une campagne de pub presque gratuite: elle n'a rien déboursé. CitiBike, comme son nom le laisse entendre, a été subventionné par Citibank. La banque a mis 41 millions de dollars pour devenir son principal sponsor pour les cinq prochaines années. Le vélo reprend donc tous les codes couleur de l'établissement. Parmi les autres parrains, Mastercard avec une mise de 6,5 millions de dollars, ou encore Goldman Sachs.

36 millions de dollars par an pour l'économie locale

La ville de New York, elle, n'a rien déboursé. Mais le maire, Michael Bloomberg, soutient farouchement le programme. Il martèle que cette initiative devrait créer 170 emplois et générer 36 millions de dollars par an pour l'économie locale.

D'autant qu'il y a aussi la perspective des recettes liées aux abonnements annuels, mensuels et quotidiens. Reste à savoir si les New Yorkais seront conquis. Malgré les 10.000 premiers abonnements, beaucoup d'habitants restent sceptiques. Il y a ceux qui y voient une nuisance, et ceux qui pensent que c'est trop dangereux dans une ville comme la grosse pomme.

N.CG et Aurélie Boris et correspondante à New York